AdBlock Plus est-il de mèche avec Google, Amazon et Microsoft ?

MarketingPublicité
adblockplus

Célèbre bloqueur de publicités intempestives, AdBlock Plus ne serait pas impartial, et aurait signé des accord avec Google, Microsoft et Amazon pour laisser filtrer leurs pubs.

Adblock (et ses dérivés) reste l’une des offres les plus connues pour s’affranchir de la publicité qui envahit les pages Web.

Au grand dam des éditeurs, qui comptent sur les recettes publicitaires pour financer leurs sites.

Cette offre est accessible sous la forme d’un module complémentaire dédié à Chrome, Firefox, Opera et Safari.

Toutefois, des coups de canifs viennent entacher cette solution. Les développeurs d’Adblock Plus ont ainsi mis en place une option permettant d’afficher les publicités jugées acceptables, c’est-à-dire celles ne gênant pas trop la lecture d’une page Web.

Le Financial Times indique que la société se trouvant derrière cette offre aurait signé des accords avec certains grands noms du monde IT, afin de laisser passer leurs publicités.

Les annonces diffusées par Google, Microsoft et Amazon passeraient ainsi au travers des mailles du filet. Un service qui serait facturé à ces grands groupes, souligne Silicon.fr.

La société admet avoir des accords avec les grands réseaux de publicité, mais n’indique pas si des contreparties financières sont de la partie.

Ce procédé est loin de satisfaire le créateur d’Adblock, qui indique sur son site que « AdBlock est soutenu à 100 % par ses utilisateurs, n’a pas de liste d’entreprises jouissant d’un traitement préférentiel, n’autorise pas, et ne demande pas aux sociétés à nous payer pour vous afficher des publicités. Avec AdBlock, vous, et vous seul, décidez quelles pubs vous voulez éventuellement voir, et non pas les annonceurs. »

 

Crédit image : Krasimia Nevenova – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur