Adblocking : le net impact du phénomène sur les e-commerçants

MarketingPublicité
adblockers-revenus
0 0 Donnez votre avis

Quel impact pour les bloqueurs de pub sur les revenus des exploitants de sites Web ? Une start-up positionnée sur cette problématique esquisse des pistes.

Alexa pour les données d’audience, AppNexus pour le CPM et PageFair pour le taux d’utilisation des bloqueurs de pub : Dékalée a croisé les sources* pour établir son classement mondial des sites qui souffrent le plus des adblockers.

La start-up rémoise, qui se présente plus volontiers sous la marque AdBack donnée à sa plate-forme vouée à accompagner les éditeurs de contenus dans la compréhension du phénomène, constate que ces derniers y perdent globalement 15 à 20 % de leurs revenus – sous-entendu, lorsque leur modèle économique repose exclusivement sur la pub.

Bien que la base de calcul soit fondée sur des informations plus ou moins datées (le rapport PageFair a été publié le mois dernier, alors que le CPM de 42 cents avait été communiqué en 2015), elle permet de se faire une idée de l’ampleur du manque à gagner.

Celui-ci s’élève en l’occurrence à 5,235 millions d’euros par an pour amazon.fr. Suit, toujours à l’échelle de la France, un autre site e-commerce : leboncoin.fr, avec des pertes estimées à 3,706 millions d’euros.

La plate-forme vidéo youtube.com – deuxième au classement Alexa – complète le podium, le compteur à 3,389 millions d’euros. On trouve ensuite yahoo.com (3,128 millions) et twitch.tv (2,479 millions). Le premier média arrive en 9e place. Il s’agit du Figaro (1,364 million d’euros).

Des pertes par milliards ?

Au niveau mondial, sur les quelque 55 000 sites classés, environ 24 000 affichent des pertes dépassant 1 000 dollars ; 13 000, les 10 000 dollars ; 4 600, les 100 000 dollars ; 1 732, le demi-milliard de dollars.

Dans ces eaux, on retrouve doctissimo.fr (501 000 dollars, dont 379 000 en France, ce qui l’y place 56e), voyages-sncf.com (506 000 dollars) et seloger.com (511 000 dollars).

Le premier au-delà du million de dollars est windows.com, devancé de peu par boursorama.com (1,035 million ; 13e en France).

Plus on remonte, plus on trouve de titres de presse internationaux (le China Times, Die Süddeutsche Zeitung, La Reppublica, Fortune…).

Le classement est d’ailleurs dominé par trois médias : deux actifs en Indonésie (kompas.com, 271e dans les statistiques d’Alexa, près d’un demi-milliard de dollars de pertes ; liputan6.com, 259e chez Alexa et accusant un manque à gagner d’environ 350 millions de dollars) et l’autre dans le golfe Persique (varzesh3.com ; 244 millions de dollars).

Cette particularité géographique fait écho aux conclusions de PageFair, qui évoquait une nette progression de l’usage des adblockers en Asie-Pacifique, essentiellement sur mobile.

* Pertes annuelles = (nombre d’éléments bloqués par page) x (CPM de 0,42 dollar) x (taux d’adblockers dans le pays) x (nombre de pages vues par mois) x 12


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur