Adecco, Manpower et Vedior créent une place de marché de l’intérim

Cloud

Après le feu vert donné par la Commission européenne, les trois principaux acteurs français du travail temporaire vont monter une plate-forme commune pour aiguiller leurs clients entreprises.

Lundi 8 novembre, la Commission européenne a donné son aval à la création d’une coentreprise regroupant trois poids lourds du marché de l’intérim en France, dans le but d’exploiter une plate-forme électronique professionnelle. Les groupes Adecco, Manpower et Vedior travaillent sur ce projet, présenté comme “une place de marché de l’intérim”, depuis presque deux ans. Ce chantier a été lancé sous le nom de code PATT, acronyme pour Plate-forme Administrative du Travail Temporaire. Les premiers tests d’application devraient débuter dans le courant du premier trimestre 2005. C’est le groupe intégrateur Unilog qui est chargé de développer la plate-forme technologique.

“PATT est une couche informatique entre les entreprises grands donneurs d’ordres et les sociétés de travail temporaire pour faciliter le travail administratif”, explique Philippe Salle, président du groupe Vedior France. Cet outil va permettre de dématérialiser une partie des formulaires, comme les contrats ou les relevés horaires, et de faciliter les échanges entre la commande et la facturation. Cette plate-forme pourra s’interconnecter avec les systèmes d’informations des parties prenantes via des progiciels de gestion intégrés (PGI).

Des économies d’échelle

Pour bénéficier des services de cette place de marché, les entreprises et les sociétés d’intérim paieront un droit d’entrée. “Le principal intérêt de ce service est qu’il permet de réaliser des économies d’échelle et des gains pour nos clients”, estime Philippe Salle. Mais la collaboration entre les “Big Three” de l’intérim a ses limites : le recrutement, activité qui constitue leur coeur de métier et qui fait l’objet d’une âpre concurrence entre eux, reste traité séparément par chaque réseau d’intérim.

“C’est un regroupement d’acteurs industriels assez unique. Il est favorisé par la concentration du marché de l’intérim en France, ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni”, commente Philippe Salle. Adecco, Manpower et Vedior représentent en effet 70 % du marché du travail temporaire en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur