L’ADEN veut mettre le Green IT au cœur de l’économie numérique

CloudEntreprise

Afin de doper l’économie française, l’ADEN a émis des propositions visant à pousser le développement du Green IT au sein des TPE et des PME.

L’Association pour le Développement de l’Economie Numérique en France (ADEN) milite en faveur du Green IT appliqué au monde des TPE et des PME.

Jean-Charles Goetz, le président de la commission Green IT de l’ADEN, a remis aux pouvoirs publics un ensemble de mesures afin de favoriser le développement de ce type d’initiatives écologiques en France.

Les propositions de l’Association pour le Développement de l’Economie Numérique pour inciter les PME françaises à se convertir à l’informatique verte s’articulent autour de trois axes.

L’ADEN suggère ainsi de mettre en place un accompagnement des petites et moyennes entreprises pour la mise en place d’une politique dédiée au Green IT, en faisant par exemple connaître auprès des dirigeants les aides et programmes disponibles.

Pour faciliter l’accession à toutes ces informations, l’Association suggère l’ouverture d’un guichet unique national, via la création d’un portail Web.

L’ADEN souhaite aussi que soit créée une filière des sociétés innovantes autour du Green IT en France, synonymes de produits et services à haute valeur ajoutée, relais de croissance, opportunités nouvelles d’exportations, formation, nouveaux métiers et création d’emplois.

Le développement d’une industrie Green IT pourrait se mettre en place grâce à l’intégration de cursus consacrés à l’infomatique verte dans les écoles et universités, à la gestion de fonds d’amorçage, de fonds ISF à nvestir dans des PME ou de fonds régionaux.

Mais l’Etat et les collectivités locales doivent également montrer l’exemple, en devenant des utilisateurs de solutions de Green IT, commandées auprès d’entreprises de cette filière, et en aidant les start-up innovantes dans leurs développements de solutions liées à l’informatique verte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur