Adobe : InDesign et Illustrator natifs pour X

Mobilité

Malmené par la presse et bousculé par la concurrence, le spécialiste des logiciels destinés aux arts graphiques est sorti de sa réserve : Mac OS X est à l’ordre du jour chez Adobe. InDesign et Illustrator seront les premières applications fonctionnant nativement sur le nouveau système d’Apple. Avec Quark et Macromedia en embuscade, on comprend pourquoi.

Le mutisme d’Adobe n’a pas résisté à la pression : sollicitée par une multitude d’articles sur le Web (voir édition du 6 juillet 2001), la vice-présidente du marketing de la publication cross-media Susan Altman Prescott a répondu aux interrogations de la presse en s’adressant à MacCentral. Elle a tenu à mettre les choses partiellement au clair : le Mac reste un marché important pour Adobe et les premiers logiciels de la firme fonctionnant nativement sur Mac OS X seront InDesign et Illustrator. Aucune date de sortie n’a été annoncée, mais les raisons du choix de ces deux produits sont évidentes : Adobe se trouve confrontée à la pression de deux de ses concurrents, Quark (voir édition du 6 juillet 2001), qui n’entend pas se laisser marcher sur les pieds par InDesign, et Macromedia (voir édition du 17 janvier 2001), qui compte imposer son FreeHand 10 face à Illustrator.

Mise au point

La réaction d’Adobe est destinée à tordre le cou aux rumeurs de sa désaffection pour le marché du Mac. Celles-ci sont apparues alors que l’entreprise a annoncé qu’elle ne participerait pas à MacWorld Expo dans une semaine. Pour Susan Prescott, cette décision n’a rien à voir avec une quelconque désaffection. Elle est due aux restrictions budgétaires que la firme s’impose. De manière similaire, Adobe veut réitérer son soutien à son format PDF sur le Mac et a annoncé qu’Acrobat Reader continuerait à être développé sur cette plate-forme, bien que le format PDF soit intégré à Mac OS X.

La réponse d’Adobe tombe à point. La firme confirme qu’elle reste attachée à sa plate-forme originelle. Cette mise au point était nécessaire tant l’image d’Apple est liée à la PAO et les arts graphiques, un secteur où Adobe est particulièrement présent. Reste que l’entreprise n’a pas précisé la date d’arrivée de son application phare, Photoshop, dont Apple se sert pour comparer les performances de ses machines à celles des PC. Qu’adviendrait-t-il si Steve Jobs et Phil Schiller ne pouvaient pas refaire leur numéro de duettistes ? Les constructeurs de PC seraient sans doute obligés d’abandonner la course au gigahertz faute de concurrence !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur