Adobe Flash contourne les barrières d’iOS

CloudMobilitéSmartphonesTablettes
Adobe Flash pour iOS

Adobe contourne les barrières logicielles imposées par Apple et propose une mise à jour de son Media Server, qui ouvre désormais les terminaux iOS aux contenus à base de technologie Flash.

La mise à jour de son Media Server vers la version 4.5 est un petit pas pour Adobe, mais une révolution pour tous les possesseurs de terminaux Apple.7

Longtemps privés d’une compatibilité pourtant unanimement réclamée, l’iPhone et l’iPad peuvent désormais lire des contenus en Flash.

Adobe garde le silence quant aux méthodes employées pour effectuer cette transition tout en déjouant les pièges logiciels disséminés par Apple dans son système d’exploitation mobile iOS.

Misant notamment sur l’émergence du HTML5, la firme de Cupertino a depuis belle lurette fait le choix de bannir Flash, en dépit d’une omniprésence sur les pages Wb de nouvelle génération.

A défaut d’avoir jamais obtenu cet aval, Adobe essuie les plâtres mais ne se désunit pas. L’éditeur a profité du salon IBC d’Amsterdam pour annoncer les nouvelles moutures de son Media Server et de Flash Access, respectivement numérotées 4.5 et 3.0.

Le premier fait fi des limitations d’iOS et se base sur la conversion d’un flux unique transmissible vers une kyrielle d’appareils compatibles, dont l’iPhone et l’iPad.

Il s’agit en quelque sorte d’une mise en abyme, d’une virtualisation de la diffusion Flash, pour une restitution indirecte mais avérée, grâce à l’adaptation de la taille et du format des contenus selon le matériel source.

Cette démarche s’effectue en toute transparence pour des éditeurs qui devraient sensiblement élargir l’éventail de leur public, les produits Apple entrant désormais dans leurs plans.

On estime à 20 millions le nombre de tablettes iPad en circulation, pour autant d’iPhone vendus au deuxième semestre 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur