Adobe joue les gourous du digital marketing

MarketingMobilitéRégulationsTablettes
Facebook marketing relation client

L’éditeur américain prend sa casquette de spécialiste du marketing numérique et publie dix préconisations à intégrer dans les campagnes.

Adobe renouvelle l’exercice de distinguer dix tendances liés au marketing numérique, susceptibles d’être utiles en élaborant des campagnes Web multi-supports : ordinateurs, smartphones, tablettes…

“Lors du premier semestre 2012, les campagnes marketing et leur efficacité étaient au centre des préoccupations des entreprises”, considère l’éditeur américain qui devient le porte-drapeau du digital marketing.

“Certaines tendances se sont concrétisées plus vite que prévu, comme par exemple la croissance du commerce mobile et l’essor des QR codes. D’autres comme la télévision interactive et l’utilisation massive des jeux en sont encore à leurs balbutiements.”

Voici les dix nouvelles préconisations pour le deuxième semestre 2012 :

1. “Plus que jamais valoriser le retour sur investissement”. Adobe anticipe une aggravation de la situation macro-économique sur fond d’élection présidentielle aux Etats-Unis (et donc des hésitations pour lancer de nouvelles campagnes marketing). Du coup, l’éditeur de Flash revient aux fondamentaux : priorité au retour sur investissement (ROI).

2.  “Les silos se brisent”. Les organisations en silos sont amenées à disparaître, prédit Adobe. Il y a du travail dans les grandes entreprises françaises pour briser ce schéma d’organisation…

3.  “La bataille pour les talents fait rage”. Les recruteurs sont de plus en plus exigents pour les embauches qui se font actuellement au compte-goutte. Primeur à la qualité des profils des candidats. Trouver la perle rare en période de récession peut se trouver déterminant.

4.  “Prospecter sur les marchés émergents”. Pour étendre le business, Adobe recommande le cercle BRIC (Brésil – Russie – Inde – Chine) mais aussi l’Amérique latine, l’Afrique et l’ancien bloc de l’Europe de l’Est (pays-satellites de l’URSS) et des “marchés secondaires” d’Asie (hors Chine et Japon).

5.  “L’explosion des tablettes”. Un point fondamental est à retenir pour mesurer l’ampleur : d’ici fin 2012, 29,1 % des internautes disposeront d’une tablette et le trafic sur tablettes devrait dépasser celui sur smartphone début 2013.

6. “Le e-commerce social”. En théorie, Adobe considère que son intérêt “est d’engager un dialogue entre la marque et l’internaute afin de pouvoir l’impliquer en temps réel dans le processus de fabrication des produits”. Une telle relation affinée reste à prouver.

7. “Les offres promotionnelles à durée limité évoluent.” Dans le commerce électronique, les marketeurs devraient plancher sur les sites de vente évènementielle comme Vente-Privée.com ou de bonnes affaires comme Groupon (“bien que le concept commence à s’essouffler”), précise l’éditeur.

8.   “Les jeux toujours de la partie”. Au-delà de l’utilisation des jeux comme outil simple d’interaction, les spécialistes du marketing devraient s’en servir pour la collecte d’informations-clés (facteurs de décision d’achat, comportements, centres d’intérêts…).

9.   “L’amélioration de l’expérience en magasin avec le m-commerce”. Attention au piège insidieux du m-commerce : tout client peut désormais sortir d’un magasin après avoir trouvé sur son smartphone une offre plus séduisante ailleurs…Pour encourager l’acte d’achat dans les boutiques brick and mortar, il faut recourir à la géolocalisation et développer des offres promotionnelles à durée limité de proximité pour attirer le chaland.

10. “Le bouche-à-oreille revient en force”. Ah bon? L’institut Nielsen assure que le bouche-à-oreille et les sites d’avis sont les medias les plus crédibles pour les consommateurs. Un élément que les marketeurs devront prendre en compte pour optimiser une campagne numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur