Adobe MAX 2010 : Adobe met en avant sa stratégie multi-écrans

CloudMobilitéTablettes
0 0

Lors du salon Adobe MAX 2010 de Los Angeles, l’éditeur américain a rappelé sa volonté de conquérir tous les types d’appareils et terminaux, comme les TV, smartphones et tablettes, grâce notamment à Flash et AIR.

De l’envoyé spécial de Silicon.fr à Los Angeles – Avec l’arrivée de l’Open Screen Project en mai 2008, Adobe souhaitait booster l’adoption de la plate-forme Flash au sein de produits de nouvelle génération.

Plutôt que de parler de portabilité, l’éditeur préfère ici évoquer une vision multi-écrans, un terme qui souligne la diversité des terminaux en présence.

Dans le secteur des smartphones, de multiples produits disposent d’ores et déjà d’un support de Flash. Toutefois, ce dernier n’était jusqu’alors souvent accessible qu’en version de test et AIR n’était pas de la partie.

Le directeur technique (CTO) d’Adobe, Kevin Lynch, dévoile aujourd’hui plusieurs avancées réalisées dans ce secteur stratégique. AIR 2.5 fait ainsi son entrée. Au menu, un support de Google Android, de RIM Tablet OS et d’Apple iOS. Pour fêter dignement le support d’Android, Motorola a décidé d’offrir un Droid 2 à chacun des participants du MAX 2010.

Pour RIM, c’est l’occasion de rappeler que le PlayBook, la future tablette du fabricant canadien, est un produit très axé sur les applications professionnelles, mais utilisant aussi largement la plate-forme Flash, y compris pour les outils de base du système. Là encore, des cadeaux sont évoqués : ainsi, ceux dont l’application AIR sera retenue pour la boutique applicative de RIM se verront offrir un PlayBook.

Notez que RIM comme Motorola n’ont pas été avares en piques à destination du P-DG d’Apple, Steve Jobs. Et RIM de montrer que les applications AIR et le greffon Flash ne ralentissent en rien le PlayBook, y compris lorsque plusieurs logiciels fonctionnent simultanément. Et Motorola de rappeler que le Web sans Flash, ce n’est pas tout à fait le Web.

Dernière avancée, et non des moindres : la plate-forme Flash s’attaque au marché de la télévision. Les démonstrations sur un terminal Google TV sont convaincantes, avec un affichage des flux vidéo HD d’excellente qualité. De plus, la compagnie livre dorénavant le kit de développement AIR 2.5 aux constructeurs de téléviseurs.

Samsung sera le premier à proposer des produits compatibles avec cette technologie, qui prendront la forme de téléviseurs et de lecteurs Blu-ray de la gamme SmartTV. Un nouveau marché qui s’ouvre pour la plate-forme Flash, qui devient ainsi presque aussi universelle que la plate-forme Java d’Oracle… et presque aussi innovante que la plate-forme .NET de Microsoft.

Adobe voit même encore plus loin et souhaite maintenant faire fonctionner de concert ces différents produits. Ainsi, au fil des démonstrations, nous avons pu voir interagir différents terminaux. Une tablette servait ainsi de mélangeur de couleurs, capable de communiquer avec une instance de Photoshop fonctionnant sur un PC classique.

Une fonctionnalité pratique… et dans l’air du temps. Rappelons en effet que d’autres acteurs, comme HP avec la seconde version de WebOS, commencent eux aussi à saisir les avantages d’un tel rapprochement entre des terminaux de formats différents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur