Adobe : de la mobilité dans le Creative Cloud

CloudEntreprise
adobe-creative-cloud-2014

La version 2014 du Creative Cloud met l’accent sur la mobilité avec un kit de développement, plusieurs applications et des périphériques pour iPad.

Adobe a levé le voile sur la version 2014 du Creative Cloud.

Avec 2,3 millions de souscriptions enregistrées depuis son lancement commercial il y a tout juste deux ans, cette offre est devenue un pilier stratégique pour l’éditeur américain, qui cherche à rééquilibrer son modèle économique pour le fonder plus sensiblement sur des revenus récurrents.

Cette mise à niveau majeure englobe les 14 applications desktop qui composent le Creative Cloud. Photoshop s’enrichit d’une galerie d’effets de flou permettant de créer une illusion de mouvement, d’un masque de netteté qui fait ressortir les portraits à faible profondeur de champ et d’un outil de déformation de perspective exploitable sur des zones spécifiques d’une image. Il devient également possible de modifier les attributs d’un calque (visibilité, position, aspect), puis de synchroniser les changements afin qu’ils s’appliquent à toutes les autres compositions.

Dans Illustrator, c’est le rendu des images vectorielles qui est amélioré, sous Windows, avec l’accélération graphique des cartes Nvidia certifiées Adobe. Sur InDesign, outre la possibilité de sélectionner et de réorganiser les lignes et les colonnes d’un tableau, on note la possibilité de créer des livres numériques à partir de la mise en page fixe EPUB.

Muse est pour sa part redéveloppé en 64 bits et gère l’affichage HiDPI sur les écrans compatibles. Quant à After Effects et Premiere Pro, ils intègrent de nouveaux modèles de texte dynamiques, ainsi que des fonctions de masquage et de suivi automatique.

Adobe lance également trois applications mobiles gratuites, compatibles iPhone/iPad : Line pour faire office de carnet de croquis, Sketch pour le dessin de précision et Photoshop Mix pour éditer des fichiers .psd depuis le cloud. Un kit de développement est lancé pour l’occasion. Actuellement accessible en bêta privée avant une disponibilité générale prévue “dans les prochains mois”, il permettra aux développeurs de proposer des applications connectées au cloud d’Adobe, mais aussi à différents services de partage d’images.

Autre nouveauté : deux périphériques pour iPad. En l’occurrence, un stylet et une règle numérique, pour l’heure indissociables et vendus uniquement aux Etats-Unis, à 199 dollars.

Adobe en profite pour segmenter son offre. Le pack Photographie, qui comprend Photoshop et Lightroom pour bureau, mobile et Web, peut désormais être souscrit indépendamment, à 12,29 euros TTC par mois, moyennant un engagement d’un an. Pour le secteur de l’éducation, la formule avec licences nominatives reste d’actualité (34,99 euros HT par mois et par utilisateur), mais elle est dorénavant complétée par un système de licences par poste (299,88 euros HT à l’année) idéale pour les laboratoires et salles de classe. Il existe également une formule Équipe permettant d’acquérir jusqu’à 100 licences à 69,99 euros HT par mois et par utilisateur. Au-delà, il faut choisir l’abonnement Entreprise.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Adobe ?

Crédit illustration : LoopAll – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur