Adobe ne tient pas à être racheté par Microsoft

Cloud

Suite aux récentes rumeurs de rachat d’Adobe par Microsoft, le P-DG d’Adobe, Shantanu Narayen, dément tout projet de fusion et soutient que sa société restera indépendante.

L’éventuel rachat d’Adobe par Microsoft, évoqué début octobre par un journaliste du New York Times, est, semble-t-il, tombé à l’eau.

Dans un entretien accordé à Fox Business Network, Shantanu Narayen, le P-DG d’Adobe, explique qu’aucun rachat de l’éditeur n’est pour le moment à envisager.

“Nous accordons une certaine valeur à notre indépendance, et nous pensons que nous avons encore devant nous de très importantes opportunités en tant que société”, a-t-il tenu à souligner.

“Nos principaux objectifs sont de continuer à miser sur notre business, à créer du contenu, à le monétiser, à le gérer, et à apporter de la valeur ajoutée à nos clients. C’est sur quoi nous voulons nous concentrer […]”, ajoute Shantanu Narayen.

Adobe veut donc conserver son indépendance tout en continuant de nouer des partenariats stratégiques avec des grands noms de l’IT, et pas seulement avec Microsoft, sans pour autant parler de rachat.

“Nous sommes partenaires de Microsoft, mais aussi de Google ou d’Apple. […] Nous voulons nous assurer que nos applications créatives, qui sont des best-sellers, fonctionnent très bien avec la plate-forme Windows […]”, explique le P-DG d’Adobe.

S’ils sont partenaires, les deux éditeurs sont aussi des concurrents. En effet, Adobe développe la technologie Flash, tandis que la firme de Redmond détient sa propre technologie alternative, Silverlight.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur