Adobe rechigne à convertir Photoshop aux Mac Intel

Cloud

L’éditeur a annoncé que les utilisateurs de Photoshop devront patienter avant de disposer d’une version dédiée aux Mac Intel.

Adobe ne sera pas en mesure de fournir dans de brefs délais une version de Photoshop, son application phare de création graphique, capable de fonctionner sur les Mac d’Apple équipés de puces Intel. Raison invoquée par l’éditeur : les coûts de développement d’une telle application seraient trop élevés.

“Il n’existe pas d’option à bas prix pour mettre la puissance disponible sur la plate-forme au service de Photoshop dans un court laps de temps”, écrit Scott Byer, ingénieur d’Adobe, sur un blog de la société. Selon Byer, créer une version de l’application pour Mac OS X sur Intel n’est “pas une mince affaire” car l’outil de développement Xcode d’Apple n’est pas en mesure d’assurer cette tâche. “Apple réalise un travail formidable pour y parvenir rapidement mais la vérité est que nous ne disposons pas d’un Xcode capable de gérer d’aussi grosses applications”, écrit-il.

Une tâche plus ardue que prévu

C’est en juin 2005 que Steve Jobs a annoncé que Apple allait se convertir aux processeurs Intel (voir édition du 6 juin 2005). Le directeur général de la firme avait alors également dévoilé la dernière version de Xcode. Si Steve Jobs promettait, à l’époque, que la transition serait aisée pour les développeurs, les déclarations de Scott Byer montrent que la tâche sera finalement bien plus compliquée.

Compte tenu de l’importante part de marché d’Apple dans le secteur de la création graphique, les utilisateurs professionnels considèrent la disponibilité de Photoshop comme une condition essentielle de leur passage aux machines d’Apple équipées de puces Intel. La firme de Cupertino a implémenté ces processeurs dans ses iMac, MacBook Pro et Mac Mini, tandis que l’iBook et le Power Mac utilisent toujours la puce PowerPC d’IBM.

Le passage d’Apple des PowerPC aux puces Intel a représenté un tournant majeur pour les éditeurs de logiciels dans la mesure où les deux familles de processeurs reposent sur des architectures très différentes. Schématiquement, elles utilisent deux langages différents : pour qu’une application puisse fonctionner sur une puce Intel, les développeurs doivent lui apprendre le langage Intel.

Rosetta, un interprète entre deux mondes

Afin d’assurer une transition en douceur, Apple a créé l’application Rosetta, qui traduit les instructions PowerPC en code Intel. Mais la vitesse de traitement des applications s’en trouve alors largement diminuée. Ainsi, des tests ont montré que Photoshop fonctionnait deux fois moins vite sur les nouveaux Mac Intel que sur les machines PowerPC précédentes.

La dernière version de Photoshop, CS2, a été lancée en avril de l’année dernière. Adobe n’a pas souhaité indiquer une date de sortie pour la prochaine version mais a précisé que cela prenait en général entre 18 et 24 mois. Ce qui signifierait qu’il faudra attendre jusqu’en avril 2007 pour voir apparaître un Photoshop entièrement optimisé pour les Mac Intel.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 27 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur