Adobe dit stop aux audits de licences : Oracle sur la même voie

Cloud
resultats-adobe-t2-2016
5 13

C’en est quasiment terminé des audits de conformité des licences logicielles chez Adobe. Oracle pourrait s’engager sur la même voie avec l’essor du cloud.

La transition vers le cloud signera-t-elle la fin des audits de conformité des licences logicielles ?

Adobe s’est engagé sur cette voie.

L’éditeur américain a mis, en fin d’année dernière, un terme à cette pratique sur la plupart de ses marchés ; en l’occurrence, l’Amérique du Nord, l’Europe, le Japon et l’Amérique latine.

Le programme est en cours d’arrêt dans l’ensemble de la zone MEA (Moyen-Orient, Afrique). Suivra la région Asie-Pacifique, avec quelques exceptions non spécifiées.

Adobe a confirmé l’information à Gartner, qu’un partenaire avait alerté.

Doit-on considérer qu’avec la bascule vers les logiciels en mode SaaS*, le taux de piratage et de contrefaçon a baissé à tel point que les audits deviennent inutiles ?

Il est vrai que le cloud facilite la gestion des licences. Adobe a d’ailleurs mis en place un système de contrôle automatisé dont il est question dans les conditions générales d’utilisation de ses services.

Le groupe américain n’a cependant pas abandonné son droit à procéder à des vérifications « au cas par cas », les clients ayant alors 30 jours à compter de la date de notification pour fournir les informations sollicitées.

L’initiative d’Adobe est officialisée au lendemain de l’annonce, par le Register, de la probable fermeture, chez Oracle, de la division COLS (« Compliance and Optimisation License Services »), chargée d’effectuer un suivi de l’utilisation des logiciels par les clients – en sachant toutefois que le contrôle de conformité reste l’apanage de la division « License Management Services ».

Les quelque 50 collaborateurs basés au Royaume-Uni auraient déjà eu des propositions de reclassement. Pour la centaine d’employés situés en Europe, la démarche devrait être effective au cours de l’automne.

Microsoft aussi a franchi un palier en début d’année. La firme de Redmond a fait évoluer les compétences requises pour être partenaire Gold ou Silver.

De nombreux domaines d’expertise sont concernés, dont la « gestion des actifs logiciels » (SAM, pour « Software Asset Management »). Il est recommandé aux partenaires actifs dans ce secteur de « se préparer à acquérir de nouvelles aptitudes » dans la productivité cloud, le datacenter, la gestion de la mobilité en entreprise ou encore le big data, avant d’envisager le renouvellement de leur certificat de compétences.

* Dans ses derniers résultats trimestriels, Adobe a axé sa communication sur le cloud, qui a porté le revenu différé de la branche « Digital Media » à près de 3,5 milliards de dollars.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur