Adobe sur la voie du document électronique

Mobilité

Fort de la pénétration du format PDF sur le marché de la visualisation de document, Adobe cherche à aller plus loin en facilitant la conversion et la distribution de documents électroniques dans l’entreprise. Un retour à la philosophie “no paper”, chère à Xerox au début des années 90.

Comment éviter la redondance des documents papier et offrir un accès plus rapide à l’information dans une entreprise ? S’il n’existe pas de solution miracle, la gestion électronique des documents (GED) permet de se rapprocher des deux buts précités. Xerox mise depuis longtemps sur le concept du bureau sans papier (voir édition du 5 janvier 2000). De son côté, avec ses solutions e-paper, Adobe propose des outils de GED architecturés autour de son format de prédilection PDF. Début mars, cette société a présenté cinq nouveaux produits ou technologies, tous orientés vers une meilleure diffusion ou lisibilité des documents.

Première nouveauté, Adobe Capture 3.0. Ce logiciel permet de convertir des documents imprimés en fichiers PDF. Si ce genre de solution existait déjà pour la conversion vers d’autres formats, comme savent le faire les logiciels d’OCR (reconnaissance optique de caractères), le logiciel d’Adobe simplifie et automatise ces tâches pour traiter de gros volumes de documents. Autre avantage, Capture 3.0 permet aussi de distribuer sur tout un intranet des documents spécifiés dès leur création ou leur réception. Couplé à un télécopieur ou un serveur de courrier, ce logiciel forme une première passerelle entre les informations entrantes dans le système d’information et les postes des employés. Il est disponible en deux versions. La première (Personal Edition) coûte 4 860 francs HT et permet de convertir 20 000 pages sur un seul poste. Au delà, il faut acheter une sorte de “recharge”. La seconde, destinée à être installée sur des serveurs (Cluster Edition), facturée 48 670 francs HT sans limite dans le nombre de pages. Deuxième nouveau produit orienté dans la même direction, Acrobat Messenger est un outil pour numériser, modifier et distribuer des documents papier. Une nouvelle fois, le logiciel convertit le document au format propriétaire d’Adobe. Une fois intégré dans une base de documents, celui-ci peut être annoté ou modifié avant d’être envoyé à son ou ses destinataires. Chaque utilisateur possède un mot de passe et un identifiant afin de sécuriser les informations et de les rendre accessibles seulement aux utilisateurs spécifiés. Installable poste par poste sur un réseau administré sous Windows NT ou 2000, Acrobat Messenger coûte 9 750 francs HT par poste.

Outre ces outils destinés à la gestion des documents au sein de l’entreprise, Adobe a aussi présenté des solutions pour le commerce et l’édition électroniques. Avec PDF Merchant, c’est le marché des publications électroniques qui est visé. Cette solution consiste à associer un code d’accès à un document au format PDF. Il sera ainsi possible à un libraire en ligne de vendre ses ouvrages en format numérique qui ne pourront être lus que lorsque le paiement sera effectué. Une clé est alors envoyée à l’acheteur, qui, comme pour un numéro de licence sur un logiciel, la rentre dans son logiciel de lecture pour pouvoir accéder au contenu qu’il vient de télécharger. PDF Merchant est d’ores et déjà disponible au prix de 32 750 francs HT par serveur (Windows NT) avec une commission à verser à Adobe sur chaque transaction réalisée avec le système.

Pour accompagner PDF Merchant, Adobe a aussi annoncé sa nouvelle technologie d’affichage CoolType pour écran à cristaux liquide. Concurrente de la technologie Microsoft ClearType, CoolType affine l’affichage du texte sur un écran plat couleur. Enfin pour la gestion de tous ces documents électroniques générés au format PDF, Adobe propose Acrobat Business Tools. Cette suite logicielle permet le traitement des formulaires électroniques créés en PDF, la modification des documents, la capture de pages Web et leur conversion en PDF, la création de documents contenant des signatures ou des codes d’identification électroniques et enfin la copie en l’état de tableaux d’un fichier PDF à un autre, si ces tableaux ont été générés avec Word ou Excel. Disponible sous Windows et MacOS, ce logiciel est vendu dans le cadre des programmes d’achat de licences en volume d’Adobe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur