Adobe tourne doucement la page de Flash

RisquesSécurité
adobe-flash-stop
3 6

Le logiciel d’animation Flash Professional sera rebaptisé Animate CC dans quelques semaines. Quel sens donner à cette démarche ?

C’est un renommage lourd de symbole : après bientôt 20 ans d’exploitation commerciale, Flash Professional devient Animate CC.

Adobe affirme que ce changement de marque est destiné à « mieux refléter le positionnement du produit ».

Il est vrai que celui-ci a évolué, ces dernières années, dans le sens d’une prise de distance vis-à-vis de la technologie Flash* : selon l’éditeur, un tiers des animations aujourd’hui créées avec le logiciel exploitent les formats HTML5 et WebGL, qui ne requièrent pas de plugin côté utilisateur.

Animate CC sera rendu disponible en janvier 2016, dans le cadre de la prochaine mise à jour du Creative Cloud. L’application sera, à cette occasion, enrichie de brosses vectorielles (comme dans Illustrator CC) et d’un canevas rotatif à 360 degrés. Elle doit aussi améliorer la synchronisation audio, accélérer les réglages de couleurs et établir des jonctions avec les collections d’images disponibles sur le service Adobe Stock.

La rupture n’est pas totale, néanmoins : il restera tout à fait possible de produire des contenus Flash (.SWF) avec Animate CC. Et pour cause : si l’industrie de la publicité fait preuve d’une certaine dynamique dans l’adoption des nouvelles technologies du Web, l’impulsion est moins évidente dans des secteurs comme le jeu vidéo.

Facebook lui-même collabore avec Adobe pour corriger, dans les jeux disponibles sur son réseau social, les failles de sécurité liées à Flash. Alors même que son fondateur et CEO Mark Zuckerberg s’est ouvertement prononcé, en début d’année, en faveur d’une extinction de ce même Flash.

* La transition avait véritablement été amorcée en 2012 avec le lancement, sous la marque Edge, de plusieurs applications orientées HTML5 : Reflow pour le développement en responsive design, Animate pour créer des animations et Inspect pour le débogage multiplateforme. Des produits aujourd’hui intégrés dans des offres plus globales comme Dreamweaver.

Crédit photo : Simon Greig – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur