ADSL : 9Online casse les prix

Cloud

9Online attaque la rentrée en lançant les forfaits ADSL les moins chers du marché avec, notamment, une offre 512 Kbits/s à 23 euros. De son côté, l’opérateur Tele2 s’appuie désormais sur le réseau ADSL de France Télécom pour élargir sa base de clients.

Avec les nouveaux forfaits de 9Online, une étape majeure vient d’être franchie dans la course à la réduction des tarifs ADSL. La marque Internet de 9Telecom propose depuis le 20 août 2003 l’ADSL 512 Kbits/s à 23 euros par mois, le 1 024 à 27 euros et le 128 à 19 euros, soit les tarifs les moins chers du marché. Pour bénéficier de ces prix très attractifs, il faut cependant choisir la préselection téléphonique à 9Telecom, c’est-à-dire devenir client de l’opérateur, ce qui n’est pas particulièrement dommageable dans la mesure où les tarifs téléphoniques de 9Telecom sont globalement plus intéressants que ceux de l’opérateur historique. Dans le cas où l’internaute préfère conserver ses liens avec France Télécom (ou un autre opérateur), les prix sont majorés de 5 euros. Les offres de 9Online restent alors attractives même si, à l’exception du 512 Kbits/s, elles ne sont plus les moins chères du marché. Et pour 30 euros de plus par forfait, 9Telecom propose une offre couplée Internet et téléphonie illimitée. Signalons également un forfait bas débit illimité à 19,90 euros, paradoxalement plus onéreux de quelques centimes que le 128 Kbits/s.

Il faut cependant préciser que l’offre très haut débit est réservée aux internautes éligibles à l’ADSL sur le réseau dégroupé de LDCom (maison mère de 9Telecom). Certes, le dégroupage avance à grands pas (voir édition du 19 août 2003) mais le réseau de LDCom est encore loin d’égaler celui de France Télécom. En revanche, les offres 128 et 512 Kbits devraient être accessibles sur les zones couvertes par France Télécom. Soulignons par ailleurs que le modem n’est pas inclus dans le forfait et sera facturé 30 euros à ceux qui n’en sont pas pourvus. Enfin, comme chez Free, 9Online ne facture pas les frais de mise en service mais des frais de sortie de 99 euros en cas de résiliation dans les 24 mois suivant l’inscription (cette période était de 12 mois auparavant). Une politique qui incite le client à rester fidèle.

Tele2 étend son réseau

Tele2 offre également les frais de mise en service à l’occasion de sa nouvelle offre ADSL lancée début août 2003. L’opérateur téléphonique, qui s’était lancé dans l’Internet haut débit en mai 2003 (voir édition du 14 mai 2003), n’a pas vraiment modifié ses tarifs (si ce n’est une réduction de 5 centimes à 29,95 euros/mois) mais a élargi son réseau à la France entière. A l’occasion du lancement de son offre, Tele2 s’appuyait en effet exclusivement sur le réseau dégroupé de LDCom. Depuis, il a également fait appel aux services de France Télécom qui rend ainsi son offre ADSL disponible sur l’ensemble (ou presque) du territoire national. Si le pack modem est, à 49 euros, moins intéressant que celui de 9online, Tele2 n’impose pas la présélection, ni aucun engagement de durée. Parallèlement, l’opérateur lance un forfait bas débit 35 heures pour 10 euros. Un bon compromis entre les traditionnels 20 heures de Wanadoo ou Club-Internet à environ 15 euros et, pour globalement le même prix, les 50 heures de Free et AOL. Arrivé tardivement sur le marché de l’Internet, Tele2 a donc décidé de se rattraper avec des offres agressives. Objectif, selon Jean-Louis Constanza, le directeur général de Tele2 France : “Devenir le second fournisseur d’accès Internet français derrière Wanadoo”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur