ADSL : plus de 25 millions de lignes dans le monde

Cloud

En six mois, l’ADSL a connu une croissance de 36 % dans le monde. La zone la mieux équipée est l’Asie-Pacifique avec près de la moitié des lignes. Elle est suivie de l’Amérique du Nord et de l’Europe au coude à coude. La France se classe comme le septième pays le mieux équipé avec 730 000 lignes haut débit.

De moins de 900 000 lignes ADSL dans le monde en 1999, on est passé à plus de 25 millions en juin 2002, selon le rapport de Point-Topic. Plus précisément, le nombre de lignes ADSL a crû de 36 % au premier semestre 2002, passant de 18,7 millions à 25,7 millions. Un chiffre impressionnant qui cache pourtant une croissance en baisse comparée aux 78 % de progression du second semestre 2001. Un ralentissement qui s’explique par le fort taux d’équipement désormais atteint, bien qu’on ne soit pas arrivé à saturation.

L’ADSL ne s’est pas développé pas de manière homogène partout dans le monde, on s’en doute. La zone Asie-Pacifique est la mieux dotée avec 10,7 millions de lignes. Elle est suivie de l’Amérique du Nord (6,6 millions) et de l’Europe (6,4 millions). Le Sud et l’Est de l’Asie (Chine et Inde essentiellement) et le reste du monde (Amérique latine, Europe de l’Est, Afrique et Moyen-Orient) se placent respectivement à 1,1 million et 800 000 lignes. Avec ses 730 000 lignes, la France se classe septième dans le classement des 50 pays analysés par le rapport (après, dans l’ordre, la Corée du Sud, les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, Taiwan et le Canada) et bon deuxième en Europe derrière l’Allemagne (2,57 millions de lignes).

Une croissance de 70 % en France

L’Hexagone a cependant connu une croissance de près de 70 % depuis décembre 2001, contre moins de 40 % pour nos voisins germaniques. En termes de croissance sur ces six derniers mois, la palme revient aux Emirats Arabes Unis (510 %) suivis de la Pologne (233 %), puis de la Chine (201 %) et du Japon (116 %). Nous avons volontairement omis les 900 % et plus de croissance de la Russie et de la Lituanie dont les statistiques nous paraissent farfelues (par exemple, la Russie aurait compté à peine 1 000 lignes ADSL fin 2001…).

Soulignons que la France est absente des huit premiers pays en termes de taux d’équipement pour 100 habitants, contrairement à la Belgique (4e) et à l’Allemagne (7e). Le marché français est donc loin d’être saturé, il reste à l’adapter aux conditions et besoins des utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur