ADSL Club Internet : des services réservés aux abonnés

Cloud

L’ADSL version “Full is beautiful” est disponible. Si le prix ne bouge pas, l’offre se distingue de la concurrence par l’accès à un bouquet de chaînes thématiques (cinéma, jeux, divertissement…). Quant au modem, de marque ECI, il se veut compatible sur tout le réseau de France Télécom. Mais le FAI pourrait être amené à élargir son offre depuis la récente décision de l’ART d’empêcher l’opérateur historique d’imposer ses modems.

Club-Internet lance “Full is Beautiful haut débit”. Plus qu’un nouveau forfait, il s’agit d’une offre d’abonnement ADSL ajoutée aux services “Full is Beautiful” (hotline prioritaire, firewall, messagerie nomade, portail personnalisé…) lancés en septembre dernier (voir édition du 13 septembre 2001). Cette offre est couplée à un modem ADSL USB à acheter 151 euros et un abonnement mensuel à 45 euros (295,18 francs). Rien de nouveau en soi, ni par rapport à la concurrence, ni vis-à-vis de la précédente offre haut débit de la filiale française de T-Online.

Impossible de se démarquer par le prix

Rien si ce n’est l’accès à un bouquet de chaînes thématiques haut débit. A savoir Star Academy (chaîne payante sur TPS), Surfez Disney (qui offre de véritables contenus interactifs), Joystick, Zone Jeux 2 et l’accès au site promotionnel Asterix : Mission Cléopâtre. Un choix justifié par la nécessité de se distinguer de la concurrence. “Tout le monde reconnaît que l’ADSL est trop cher en France et nous avons préféré jouer la stabilité en ne touchant pas au prix de l’offre”, explique un porte-parole du fournisseur d’accès (FAI). “Le seul moyen de nous différencier de la concurrence était d’offrir du contenu adapté au média.” D’où l’offre de ce bouquet de chaînes qui devrait évoluer à terme vers “un véritable portail multimédia”.

Un modem universel

Le modem proposé, de la marque ECI, devrait être opérable sur tout le réseau ADSL de France Télécom, sur les zones techniquement couvertes aussi bien par Alcatel que par ECI. “Dès le départ, nous avions préféré jouer la sécurité avec France Télécom”, confie le porte-parole qui fait référence au problème d’incompatibilité des modems en fonction des zones géographiques (voir édition du 26 février 2001). Mais avec la récente décision de l’ART d’interdire à l’opérateur historique d’imposer ses modems (voir édition du 23 novembre 2001), Club-Internet pourrait à l’avenir élargir son offre matérielle. Histoire de faire jouer la concurrence ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur