ADSL : Telecom Italia chamboule le marché de l’accès français

Mobilité

Avec le rachat de Tiscali France, l’influence de Telecom Italia grandit. Mais la compétition entre FAI demeure ouverte, selon un classement établi par Vnunet.fr.

Avec l’acquisition de Tiscali France, Télécom Italia donne un coup d’accélérateur à son développement en France et débarque dans le peloton de tête des principaux fournisseurs d’accès Internet de l’ADSL sur le marché résidentiel. En cumulant les abonnés haut débit de son offre Alice (30 000 abonnés) et la base de données considérable de Tiscali (344 000 clients), l’opérateur télécoms transalpin fait un grand bond pour se retrouver dans une situation plus confortable pour appréhender le marché de l’accès français.

Dans le classement effectué par Vnunet.fr (voir tableau ci-dessous), le duo Tiscali/Telecom Italia France prend la cinquième place des acteurs ADSL qui comptent en France derrière Wanadoo, Free, Neuf Télécom et AOL. Un saut remarquable pour le plus récent des services d’accès (la commercialisation de son offre Alice avait débuté en octobre 2003). Depuis son lancement, Télécom Italia France a connu quelques déboires dans l’application hasardeuse de sa stratégie de recrutements de clients par le démarchage à domicile (voir édition du 9 août 2004). Dorénavant, Télécom Italia France devrait effacer les ratés de son lancement de ses offres dans l’Hexagone et se concentrer progressivement sur la conversion des clients grand public de Tiscali à la marque Alice.

Entrer dans le cour des grands

Avec ce rapprochement Tiscali France et Télécom Italia, assiste-on à un premier pas décisif vers la consolidation du marché ? Difficile à dire et les FAI concurrents ne se bousculent pas pour émettre des commentaires à chaud sur la nouvelle donne du marché de l’accès ADSL en France. Tous s’accordent à dire que la concurrence va davantage jouer sur les services multiplay que sur le simple critère des tarifs des offres ADSL qui ont atteint un niveau plancher. L’objectif pour chaque acteur étant de parvenir à un minimum de 500 000 clients haut débit, synonyme de taille critique, pour entrer dans “la cour des grands”.

La compétition reste très ouverte. Il est entendu que Wanadoo et Free, respectivement 2,9 millions et un million d’abonnés ADSL, se sont placés au-dessus de la mêlée. Pour les autres acteurs, tout est possible. Neuf Télécom est parvenu à se hisser en troisième position avec 540 000 abonnés haut débit, suivi par AOL qui réalise une belle performance dans le haut débit (485 000 abonnés). Cegetel et Télé2 affichent une proportion d’abonnés similaires (300 000 chacun). En bas de tableau figure Club Internet qui prépare une nouvelle offensive commerciale pour se relancer dans la course. Dès la semaine prochaine, Cegetel va dégainer de nouvelles offres en lien avec son nouveau boîtier multi-services haut débit : la C-Box (voir édition du 31 mars 2005).

Le nouveau classsement des FAI sur le marché de l’ADSL
Nom du FAI Nombre d’abonnés
1 France Télécom/Wanadoo 2,9 millions
2 Free 1 million
3 Neuf Télécom 540 000
4 AOL France 485 000
5 Telecom Italia + Tiscali 374 000
6 Cegetel 300 000
7 Télé2 France 300 000
8 Club Internet 200 000

Source : Vnunet.fr, avril 2005 (sur les déclaratifs des FAI)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur