Une affaire de corruption secoue Apple aux Etats-Unis

CloudMobilitéSmartphones

Un cadre d’Apple, Paul Shin Devine, a été inculpé dans le cadre d’une affaire de corruption. Ce dernier aurait reçu des pots-de-vin de la part de six fabricants asiatiques en échange d’informations stratégiques.

Le Wall Street Journal révèle que Paul Shin Devine, responsable des achats chez Apple, a été arrêté en fin de semaine dernière pour avoir révélé des informations confidentielles sur des produits de la firme de Cupertino à des entreprises asiatiques en échange de pots-de-vin.

Ce cadre d’Apple opérait en collaboration avec Andrew Ang, un employé de la firme singapourienne Jin Li Mould Manufacturing, afin d’entretenir des liens privilégiés avec une demi-douzaine d’accessoiristes pour iPod et iPhone, dont Jin Li Mould Manufacturing, Cresyn (fabricant sud-coréen) ou Kaedar Electronics (fabricant chinois).

Paul Shin Devine fournissait à ces entreprises asiatiques des renseignements stratégiques sur Apple ce qui leur permettait de négocier favorablement avec la “marque à la Pomme”.

Ce petit jeu de corruption aurait permis à Paul Shin Devine d’empocher près d’un million de dollars de pots-de-vin depuis 2006. Ce cadre aurait en effet entretenu une correspondance électronique depuis cette date avec ces entreprises, par l’intermédiaire de comptes Hotmail et Gmail, et ouvert pas moins de quatorze comptes en banque pour percevoir ses pots-de-vin. L’un d’eux était d’ailleurs au nom de sa femme.

Cette affaire a été révélée suite à une enquête menée conjointement par le FBI et l’IRS (Internal Revenue Service, c’est-à-dire le fisc américain) qui ont retenu pas moins de 23 chefs d’accusation à l’encontre de Devine et Ang, notamment ceux de blanchiment d’argent, corruption et fraude.

Apple a pour sa part intenté une procédure civile à l’encontre de ce cadre, rappelant au passage qu’elle pratiquait “une tolérance zéro quant aux comportements malhonnêtes”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur