L’affichage urbain à l’ère du digital : Phenix Groupe lève 10 millions d’euros

EntrepriseLevées de fondsMarketingPublicité
phenix-groupe-levee-fonds
2 34

Spécialisé dans la communication extérieure, Phenix Groupe ouvre son capital à CM-CIC Investissement pour monter en puissance sur le digital.

Programmatique, objets connectés, applications mobiles… Pour développer ses activités dans le digital, Phenix Groupe a ouvert son capital à CM-CIC Investissement.

La SCR adossée au Crédit Mutuel-CIC met un ticket à 10 millions d’euros dans le groupe spécialiste de la communication extérieure.

Ce dernier boucle là une levée de fonds sans précédent depuis sa naissance en 2013, à la suite du rapprochement entre Insert (affichage piéton) et Kawet (plate-forme de développement d’apps mobiles).

Un tour de table de 2 millions d’euros avait été réalisé à l’époque. Audacia, la société de gestion de Charles Beigbeder, avait emmené l’opération.

Capitalisant sur des opérations de croissance externe alors récemment finalisées par Insert (absorption de Mediatables pour l’affichage urbain de proximité ; acquisition des actifs de Promap dans l’affichage presse), Phenix Groupe s’était structuré en trois pôles : « outdoor » (Insert + Mediatables), « social media » et « mobile ».

Ce dernier pôle fédérait Kawet… et la plate-forme de géolocalisation de données signée storeQuest, du nom de la société fondée en 2012 par Sébastien Romelot, aujourd’hui président et actionnaire majoritaire de Phenix Groupe.

Quand le digital arrive en ville

Marquée, sur la période 2013-2015, par des expérimentations autour d’écrans avec vitrophanie interactive (NFC + QR codes), de beacons ou encore de reconnaissance visuelle avec les technologies de Shazam, la montée en puissance dans le digital avait connu un nouveau temps début 2016, avec la mise sur pied de PhenixDigital.

Cette « société ombrelle » exploite aujourd’hui un réseau de 400 écrans à Paris intra-muros. Elle entend, avec sa plate-forme programmatique qui se connecte aux API des annonceurs, permettre la diffusion dynamique de contenus.

Gaumont, Nespresso, Renault, Sony Pictures, Spotify et Uber ont adopté cette offre qui permet aussi de synchroniser les campagnes avec les réseaux sociaux. La dimension contextuelle est creusée au travers des beacons (5 000 balises déployées dans la capitale avec Orange).

Avec l’ensemble de ses filiales, Phenix Groupe revendique une audience de « 24 millions de piétons uniques par semaine », sur « plus de 100 000 points de vente »*.

Parmi ses réalisations incluant un volet online, on peut mentionner des affiches interactives mises en place pour le compte du Musée Rodin et une opération drive-to-store pour Disney autour de plusieurs web apps.

* Le chiffre d’affaires 2016 s’élève à 27 millions d’euros (+ 16 % ; + 14 % à périmètre comparable)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur