Agence du numérique : l’art de fédérer réseaux THD, écosystèmes et territoires

RégulationsRéseaux
agence-numerique-inauguration
2 7

La nouvelle Agence du numérique, inaugurée par le gouvernement, couvre un large spectre de domaines. Un modèle dont il faudra évaluer la pertinence et l’efficacité.

Après instauration par décret du 3 février 2015, l’Agence du numérique est officiellement mise en service. A travers ce nouveau service, le gouvernement a souhaité fédérer l’ex-Délégation aux usages de l’Internet pour développer la culture numérique, la mission France Très Haut Débit en charge du déploiement du très haut débit et la French Tech.

L’Agence du numérique est dirigée par Antoine Darodes qui s’était jusqu’ici fortement impliqué sous l’angle Mission Très Haut Débit qui a abouti au Plan France Très Haut Débit (et l’engagement d’une couverture intégrale du territoire en THD d’ici 2022 avec une mobilisation de 20 milliards d’euros sur dix ans).

Elle sera rattachée à la Direction générale des entreprises (DGE, elle-même dépendante du ministère de l’Economie et des Finances) et sera dotée d’un « conseil d’orientation stratégique indépendant » composé de profils hétérogènes (chefs d’entreprises, élus, personnalités venues du monde de l’innovation) comme Pascal Cagni (ex-Apple Europe et Président du fonds d’investissement C4 Ventures), Bernard Liautaud (co-fondateur de Business Object et associé dans le fonds d’investissement Balderton) mais aussi le journaliste-écrivain Francis Pisani.

agence-numerique-organigramme-juin-2016
Agence du numérique : le premier organigramme officiel (juin 2016)

En qualité de secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire a participé à l’inauguration hier soir à Bercy. « C’est une agence qui va faire différemment », s’est-elle engagée. La nouvelle structure d’une quarantaine de personnes sera marquée par « l’agilité et la souplesse ».

« C’est la définition des solutions par les outils et par la data, au service des usagers. Et ces usagers ne sont pas des clients, ils sont des concitoyens, ils sont des administrés » a précisé Axelle Lemaire.

Pour sa part, Antoine Darodes compte « créer des liens et des étincelles entre des gens qui ne se connaissaient pas assez, pour créer des énergies nouvelles », selon les propos retenus par l’AFP.

L’Agence du numérique est présentée comme « l’agence des écosystèmes et des territoires », dans le dossier de presse. « Elle animera, coordonnera et soutiendra les initiatives d’acteurs multiples, publics et privés (collectivités territoriales, entreprises, associations…. »

Elle disposera de « missions de déploiement d’infrastructures numériques dans les territoires urbains et ruraux et sera chargée de la « diffusion d’une culture numérique et de l’innovation vers tous les citoyens ».

Il faudra que l’Agence du Numérique se trouve une place entre le Conseil national du numérique (dont elle pourra bénéficier de l’expertise) et le  SGMAP  qui vise à « faciliter et  diffuser l’innovation au sein de l’action  publique ». Une articulation qui reste à roder avec un modèle dont il faudra prouver la pertinence et l’efficacité.

agence-numerique-logos
Agence du numérique : la palette de logos officiels


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur