Aibo II : le dernier chien robot de Sony

Mobilité

Marre de donner à manger à votre chien ? Adoptez un Aibo nouveau modèle. L’animal est joueur, reconnaît son nom, prend des photos et surtout apprend… Un chien robot qui remue même les oreilles, mais qui coûte tout de même 12 000 francs.

Vous n’avez certainement pas échappé à Aibo. Mais si, vous savez : le chien robot de Sony (voir édition du 11 mai 1999). La société japonaise vient d’annoncer la création d’une division dédiée au développement des robots ludiques, l’Entertainment robot company, à l’occasion de la présentation du petit frère d’Aibo. Plus “évolué” et habillé d’un nouveau pelage doré, en plus de l’argenté et du noir, Aibo répond maintenant au nom que vous lui avez donné. Il apprendrait aussi beaucoup plus vite. Normal, il est plus intelligent et plus sensible. En effet, alors que les canidés de la précédente génération ne réagissaient qu’à vos caresses sur sa tête, le petit dernier dispose en plus de capteurs sur le menton et le dos.

Le toutou est aussi doté de deux nouvelles articulations. Devinez où : au niveau des oreilles ! Cela peut paraître futile, mais ce n’est pas le cas. Les précédents propriétaires se plaignaient désespérément de son air froid, mais maintenant, avec ses oreilles articulées, le chien peut exprimer plus de sentiments. D’ailleurs, il apprend à répondre à 50 mots, en japonais ou en anglais, le français n’étant pas pour tout de suite.

Luxe suprême, vous pourrez délicatement loger entre ses pattes arrières une carte mémoire. Trois Memory sticks de 64 Mo sont en effet disponibles en option pour 700 francs chacune environ. L’intérêt ? Le rendre plus autonome, mature tout de suite ou encore plus joueur. Deux logiciels peuvent aussi doper ce compagnon à quatre pattes. L’un permettra à votre chien de prendre des photos que vous pourrez ensuite importer sur votre ordinateur. Pratique pour espionner les voisins !

L’autre application est dédiée à la programmation, elle désactive l’indépendance de l’animal dont les déplacements passent alors totalement sous votre contrôle. L’option photo coûte 800 francs, tandis que pour celle de programmation, il faudra débourser 4 000 francs.

Avoir un chien robot n’est toujours pas donné à tout le monde, l’animal coûte en effet 12 000 francs. Les réservations d’Aibo, par téléphone et sur Internet, débuteront le 16 novembre. Contrairement au premier modèle distribué en nombre limité, cette fois-ci toutes les commandes seront prises en compte. Les toutous électroniques seront livrés début décembre. D’ici là, vous pouvez vous entraîner en caressant votre radiateur, par exemple.

Pour en savoir plus : Aibo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur