Air France teste la messagerie mobile en vol

Mobilité

Au cours d’une période-test de six mois, la compagnie aérienne française va permettre à ses passagers d’envoyer des SMS, MMS et e-mails.

Air France serait la première compagnie aérienne à permettre à ses passagers de recevoir et envoyer des SMS, MMS et des courriels sur tout téléphone mobile disposant d’une connexion Internet. La firme lance ses premiers tests à bord de l’un de ses appareils (un Airbus A318).

Selon la compagnie française, les premiers tests ont été réalisés à bord d’un vol Paris-Varsovie dans la journée du lundi 17 décembre. Les passagers à bord de l’avion ont pu envoyer des SMS et des e-mails depuis leurs téléphones mobiles. Cela est possible grâce à l’installation dans l’avion d’un mini-relais téléphonique relié par satellite qui n’interfèrerait pas avec les systèmes de navigation. Le service, fourni par le prestataire OnAir, a obtenu le feu vert de l’Agence européenne de la sécurité aérienne.

Détail important : le service n’est disponible que sur un seul avion desservant des destinations européennes. Et ce pendant toute la phase de tests, c’est à dire six mois.

Prix d’une communication internationale

Cela faisait plusieurs mois qu’Air France évoquait la possibilité de pouvoir surfer sur Internet et de se servir de son téléphone mobile pendant ses vols. Un lancement qui arrive à point avec la déferlante de téléphones mobiles équipés d’accès à Internet comme l’iPhone d’Apple. Mais les plus accros sont avertis : ce type de communication sera facturé en appels internationaux.

Les passagers de l’unique avion disposant du dispositif ne seront informés qu’une fois à bord, et seront encouragés à donner leur avis. La prochaine étape pourrait être l’introduction des appels téléphoniques, une étape déjà franchie par la compagnie australienne Quantas sur ses vols intérieurs.

Plusieurs compagnies aériennes à travers le monde commencent à s’ouvrir à cette idée. Toutefois, les Américains ne sont pas prêts de pouvoir surfer sur Internet à bord de leurs avions. Pour des raisons de sécurité intérieures, les communications depuis des téléphones mobiles sont en effet interdites à bord d’un avion, alors que les Etats-Unis constituent le premier marché aérien au monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur