Airbnb lève des fonds : 555 millions de dollars et plus si affinités

EntrepriseLevées de fonds
3 2

Airbnb pourrait lever jusqu’à 850 millions de dollars dans le cadre d’un tour de financement ouvert en juillet. Google serait de la partie.

Pas facile de s’y retrouver dans la dernière levée de fonds d’Airbnb.

On y voit un peu plus clair avec un document communiqué à la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis) en date du 22 septembre 2016.

L’entreprise américaine, qui exploite une plate-forme de location de logements en ligne, indique avoir vendu pour 555 462 180 dollars d’actions – à environ 105 dollars l’unité – auprès de 27 investisseurs dans le cadre d’un tour de table ouvert le 28 juillet dernier.

airbnb-sec-series-fUne question reste en suspens : l’opération est-elle finalisée ? Oui au regard des éléments transmis à la SEC ; pas forcément selon le Wall Street Journal, qui affirme, en s’appuyant sur le témoignage d’une source dite « proche du dossier », que le financement pourrait atteindre 850 millions de dollars.

Les premières estimations dans ce sens remontent au début de l’été. On évoquait alors une augmentation de capital dans la fourchette de 500 millions à 1 milliard de dollars, additionnée d’un programme de rachat d’actions dans le cadre duquel les employés revendraient pour environ 200 millions de dollars de titres.

« Google inside »

D’après Fortune, ce programme a bel et bien été organisé, en parallèle de la levée de fonds, auprès des salariés disposant d’au moins quatre ans d’ancienneté. Et il est désormais clos.

S’agissant d’actions ordinaires (et non privilégiées, qui donnent des avantages tels qu’une priorité à la distribution des dividendes), elles n’auraient été vendues qu’à 93,09 dollars l’unité, soit le prix payé par les investisseurs ayant participé à la précédente levée de fonds d’Airbnb (1,5 milliard de dollars), officialisée fin 2015.

En conséquence, la valorisation de la plate-forme augmente moins sensiblement*. Mais cela fait partie des sacrifices qu’elle consent pour repousser son IPO.

Dans le même esprit, Airbnb aurait refusé une offre de la part de plusieurs actionnaires historiques, préférant accueillir des investisseurs stratégiques pour accompagner son expansion à l’international. Google Capital et Technology Crossover Ventures seraient les heureux élus.

Avec, selon la presse financière américaine, 150 millions de dollars perdus en 2015 sur un chiffre d’affaires de 900 millions, Airbnb vise la profitabilité à l’horizon 2020. L’année dernière, 5 millions de Français ont recouru à ses services pour voyager. Ils sont 200 000 à avoir, dans le même temps, accueilli quelqu’un chez eux.

* Elle atteint tout de même 30 milliards de dollars, plaçant Airbnb au 5e rang des « licornes » du secteur high-tech, derrière Uber (68 milliards), Ant Financial (60 milliards pour la branche services financiers d’Alibaba), Xiaomi (46 milliards) et Didi Chuxing (34 milliards).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur