Airbnb pense croissance externe pour grandir en Chine

Apps mobilesEntrepriseFusions-acquisitionsMobilité
airbnb-xiaozhu
0 0 Donnez votre avis

Airbnb se serait rapproché de Xiaozhu, l’un de ses concurrents sur le marché chinois, en vue d’une acquisition.

Le développement d’Airbnb sur le marché chinois passera-t-il par une opération de croissance externe ? Bloomberg le suggère.

La plate-forme américaine intermédiaire pour la location de logements serait en phase avancée de négociations dans l’optique d’acquérir l’un de ses principaux concurrents sur place : Xiaozhu.

Cette société active en Chine depuis quatre ans revendique 10 millions d’utilisateurs actifs et « plus de 100 000 annonces » dans 300 villes. Fréquentée essentiellement par la génération des « millenials », elle vise une croissance organique de 500 % en 2016, dans la lignée d’une levée de fonds de 65 millions de dollars.

Pour Airbnb, qui en est à quelque 75 000 logements listés en Chine – sur un total de 3 millions dans le monde – et qui cherche à décupler ses effectifs sur place pour atteindre les 300 personnes à plein temps*, mettre la main sur un acteur local permettrait, comme le souligne le Financial Times, de mieux aborder les futurs enjeux réglementaires d’un secteur qui échappe encore largement à toute forme de régulation dans le pays.

Sur un marché de la location courte durée estimé à un milliard et demi de dollars en 2017, porté par le tourisme interne et les réservations de logements entiers où les hôtes ne sont généralement pas présents, le nouvel ensemble se positionnerait comme un outsider face au poids lourd Tujia.

Accompagné entre autres par les agences de voyages en ligne Expedia et Ctrip, le groupe est valorisé à plus d’un milliard de dollars après un tour de table de 300 millions bouclé l’an dernier. Il affiche quelque 450 000 propriétés listées sur 335 destinations, toujours en Chine.

* Airbnb a aussi passé un accord avec Tencent, exploitant de WeChat, pour faciliter l’authentification des utilisateurs. En Chine, 60 à 70 % des connexions sur la plate-forme se feraient aujourd’hui à travers le service de messagerie instantanée, selon le Wall Street Journal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur