Akamai marie la vidéo au satellite

Mobilité
Information - news

Le partenaire d’Apple, spécialisé dans la gestion intelligente des réseaux, a fait la démonstration d’une retransmission de vidéo en temps réel utilisant à la fois des serveurs terrestres et des relais satellites

Lors des retransmissions vidéo des conférences Apple, la firme à la Pomme a pris l’habitude d’exploiter les ressources d’Akamai, pour éviter les goulets d’étranglement. Avec plus de 3 000 serveurs présents partout dans le monde, elle achemine la vidéo QuickTime en analysant en permanence l’état du trafic, pour faire emprunter au signal la route la plus fluide.

Or, à l’occasion d’une conférence Real 2000 aux Etats-Unis, Akamai a fait la démonstration d’une transmission en streaming de forme hybride, en faisant appel à des satellites à haut débit. Réalisées sous le format Real G2 concurrent de QuickTime, la démonstration couplait les réseaux terrestres au réseau satellite IP CyberStar de l’opérateur Loral. Selon Akamai, sa technologie permet de faire basculer l’information vidéo tantôt vers les serveurs au sol, tantôt sur CyberStar, voire les deux en même temps. Le tout repose sur le système de répartition FreeFlow Streaming, issu de travaux universitaires au MIT.

Implanté en France, Akamai s’est rapproché d’un grand nombre de sociétés sur le Net (voir édition du 5 avril 2000). On compte parmi elles Yahoo, ou AOL, et bien sûr Apple. On attend avec impatience, en Europe, les premières expérimentations sur satellite pour QuickTime…

Pour en savoir plus :

* Akamai

* CyberStar


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur