Alan Mullaly rebondit chez Google

Régulations
alan-mullaly-google

Un temps pressenti pour prendre la relève de Steve Ballmer à la tête de Microsoft, l’ancien patron de Ford rejoint finalement le conseil d’administration de Google.

Le conseil d’administration de Google compte un nouveau membre éminent : Alan Mullaly. Âgé de 68 ans, l’ancien P-DG du constructeur automobile Ford a pris ses fonctions le 9 juillet 2014. Il siégera plus précisément au comité de l’audit du groupe Internet.

Diplômé en ingénierie aéronautique à l’Université du Kansas et titulaire d’un master de l’école de management du MIT (Massachusetts Institute of Technology), Alan Mullaly avait commencé sa carrière en 1969 chez le groupe américain Boeing. Ayant successivement contribué au développement des appareils 727, 737, 747, 757 et 767 (plus particulièrement sur le design du cockpit pour ce dernier), il avait été promu directeur des opérations, puis vice-président et manager général dans le cadre du projet Boeing 777.

Son investiture au poste de président de la division Boeing Commercial Airplanes (BCA) remonte à 1998. La fonction cumulée de CEO lui avait été confiée trois ans plus tard. C’est en septembre 2006 qu’il rejoint le constructeur automobile Ford, alors en difficulté financière. Marqué par une relance commerciale de la lignée Taurus, une suspension des dividendes et une hypothèque d’actifs à hauteur de 23,6 milliards de dollars, son plan de restructuration a permis à la multinationale de traverser, en 2008-2009, la crise de l’industrie automobile américaine, sans requérir d’aide gouvernementale, au contraire de Chrysler et General Motors.

Fin 2013, Alan Mullaly avait été cité parmi les candidats potentiels à la succession de Steve Ballmer aux commandes de Microsoft. La piste s’était finalement évanouie en janvier 2014 : l’intéressé avait apporté un démenti formel lors d’une interview accordée à Associated Press. Le poste est finalement revenu à Satya Nadella, ancien dirigeant de la division cloud au sein du groupe informatique.

Également membre, par le passé, des boards de la NASA, du MIT et de l’U.S. Air Force, Alan Mullaly a développé un intérêt particulier pour les technologies dans l’univers automobile, plus encore avec son mandat de 8 ans chez Ford – qui avait pris fin le 1er juillet 2014. Ses compétences seront précieuses pour Google dans son projet de véhicule sans conducteur.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’évasion fiscale des grands groupes Internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur