Alcatel : vers l’entreprise ‘sans frontières’

Mobilité

Lors du Forum Entreprise Alcatel, qui se déroule du 12 au 14 février à Paris, Alcatel a exprimé sa vision du marché. Désormais, l’entreprise se doit d’être ouverte. Serge Tchuruk, le PDG de la société, évoque même l’idée “d’entreprise sans frontières”. Derrière cette expression se profile la mise en réseau de l’entreprise et un modèle d’externalisation poussé à l’extrême.

“L’entreprise a connu plus de changements dans ces dix dernières années qu’au cours des cent années précédentes”, déclare Serge Tchuruk, le PDG d’Alcatel. Et de poursuivre en estimant que “la transition de l’ère industrielle à l’ère de l’information a créé des défis pour nombre d’entre elles”. Pour autant, l’entreprise se doit de garder tout son potentiel pour ne pas délaisser son coeur de métier. Seule solution : l’externalisation. Et il est vrai que dans ce domaine, Alcatel s’est fait le champion de la sous-traitance. En juillet dernier, l’équipementier de télécommunications a en effet annoncé la cession de 50 % de ses usines d’ici la fin 2002 (voir édition du 2 juillet 2001). La société fera ainsi appel à des sous-traitants afin, comme l’explique son PDG, d’être plus flexible face à l’évolution du marché. Une tendance qui semble se dégager dans le milieu des télécommunications et a fortiori, selon Alcatel, pour l’ensemble des entreprises.

Cette externalisation à outrance sera, selon Alcatel, inévitable non seulement pour les grandes entreprises mais aussi pour des structures plus petites. Serge Tchuruk évoque ainsi l’idée “d’entreprise sans frontières”. Il s’agit non seulement d’externaliser des pans entiers d’une activité, mais aussi de confier des activités annexes à des prestataires de services dont c’est le métier. Mais qu’il s’agisse d’externalisation d’applications, de travail à distance ou de gestion collaborative, l’entreprise se doit d’être équipée en bande passante suffisante afin d’offrir la même qualité de service que si le travail était réalisé dans les murs de l’entreprise. Le terme d’entreprise sans frontières fait non seulement référence à l’absence de barrières entre l’entreprise et ses clients ou fournisseurs, mais aussi au sein de l’entreprise même afin que l’information puisse être disponible pour tous les services compétents.

Gagner en efficacité

Cette mise en réseau de l’entreprise devrait, selon Serge Tchuruk, lui permettre de gagner en efficacité. L’idée étant de rester focalisé sur les clients et de rester ainsi concurrentiel. Mais elle permet surtout de réaliser une réduction des coûts. Cette stratégie, pour le moment encore optionnelle, devrait dans les années à venir devenir incontournable. Si la récession économique a gelé les projets informatiques ou e-business de nombre d’entreprises, cachant de fait le manque de professionnels, la reprise devrait mettre de nouveau à jour ce problème. Par conséquent, pour faire face à la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée, l’externalisation devrait être selon Alcatel, la seule réponse.

Alcatel souhaite dès lors s’imposer comme interlocuteur privilégié pour l’entreprise. Pour cela, l’équipementier s’est entouré de plusieurs partenaires tant au niveau des fournisseurs de services comme France Telecom, Colt ou KPN, que des intégrateurs de systèmes tels IBM, Accenture, KPMG…

Convergence voix/données en clé de voûte

Pour réaliser la mise en réseau de l’entreprise, Alcatel insiste sur la convergence voix et données afin de rendre les réseaux transparents, mais aussi sur la sécurité des informations et leur accessibilité. L’équipementier annonce ainsi une nouvelle génération de commutateurs de réseaux. Trois produits sont annoncés : l’Alcatel OmniSwitch 7700, concentrateur de distribution de dernière génération, l’Alcatel OmniSwitch 7800, conçu pour les besoins de distribution très importants ainsi que pour les coeurs de réseaux de moyenne dimension, et enfin l’Alcatel OmniSwitch 8800 destiné aux coeurs de réseaux des grandes entreprises. L’Alcatel OmniSwitch 7700 et l’Alcatel OmniSwitch 7800 seront disponibles dès le deuxième trimestre 2002. L’Alcatel OmniSwitch 8800 sera, quant à lui, commercialisé au troisième trimestre 2002.

La gamme Alcatel OmniSwitch devrait offrir une grande facilité de gestion et permettre le déploiement d’une infrastructure multiservice pour les applications nécessitant une haute disponibilité, comme la téléphonie sur IP. Selon l’équipementier, l’administrateur réseau peut implémenter les règles appropriées de qualité de service sur l’ensemble du réseau afin de donner la priorité nécessaire aux applications critiques par un simple clic.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur