Alcatel, cap sur les services

Mobilité
Information - news

Serge Tchuruk, le président d’Alcatel, a déclaré dans une interview accordée à Reuters que son groupe mettra désormais l’accent sur les services d’intégration, les solutions d’optique et d’accès, et dans une moindre mesure, les communications mobiles.

Le secteur des services devrait prendre de plus en plus de poids dans le domaine des télécommunications. Serge Tchuruk, le président d’Alcatel déclarait à Reuters qu’à l’image d’IBM, qui était désormais davantage présent dans les services que dans le matériel informatique, certains acteurs des télécoms feront ce choix. Pour Serge Tchuruk, les services d’intégration devraient connaître une forte croissance dans les années à venir. Alcatel compte ainsi développer ses services d’intégration, qui devraient représenter 20 à 25 % de son chiffre d’affaires d’ici deux à trois ans contre 10 % aujourd’hui, a-t-il déclaré. Il y a encore à peine 18 mois, ce marché était insignifiant au sein du groupe.

Alcatel croit en la fibre optique

Le deuxième secteur auquel Alcatel apportera toute son attention est celui de l’optique. Le patron d’Alcatel renoue avec la vieille idée du tout optique. Pour lui, l’avenir est dans la fibre optique qui ne sera plus seulement utilisée pour les longues distances et les grands réseaux. A moyen terme, “la quasi-intégralité des réseaux sera en fibre optique”, explique-t-il. Ainsi pour les particuliers, Alcatel compte se concentrer sur le FTTH (Fiber to the Home) qui permettra de transférer des fichiers à une vitesse élevée permettant d’accéder à de vrais services de vidéo à la demande. Pour les entreprises, Alcatel promet des solutions à 40 Gbit/s dès 2000, destinées à remplacer les offres à 10 Gbit/s.

Outre le haut débit, Alcatel assure avoir des solutions pour désengorger le réseau. “Aujourd’hui, les goulots d’étranglement de l’Internet sont très souvent dans l’accès, qu’il s’agisse de l’accès filaire, de l’accès par câble ou de l’accès par radio”, explique Serge Tchuruk. Et de citer parmi les solutions le DSL mais aussi la boucle locale radio (BLR) (voir édition du 20 juillet 2000). Par ailleurs, le groupe travaille sur le VDSL, une nouvelle technologie permettant le transfert de fichiers vidéo sur une ligne traditionnelle.

La téléphonie mobile en ligne de mire

Enfin concernant la téléphonie mobile, Alcatel estime détenir une part de marché de 8 à 10 % dans le GSM et vise une part de marché de 15 % dans la téléphonie mobile de troisième génération (UMTS). Alcatel, qui mène depuis 1995 un vaste plan de restructuration, devrait être presque totalement centré sur les télécommunications après la cession des câbles de Nexans prévue l’an prochain.

Lire aussi : Alcatel recentre ses activités (édition du 6 novembre 2000)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur