Alcatel-Lucent cède Genesys pour 1,5 milliard de dollars

CloudOpérateursRéseaux
logo Alcatel Lucent

Alcatel-Lucent annonce la cession de sa filiale Genesys à Permira, fonds d’investissement britannique, qui en devient détenteur à 51%, pour la somme d’1,5 milliard de dollars.

L’équipementier télécoms Alcatel-Lucent officialise la cession de sa filiale Genesys au fonds d’investissement britannique Permira, qui a consenti à débourser 1,5 milliard de dollars pour en devenir, par LBO (Leveraged Buy-Out), détenteur à majoritaire à 51%.

Rachetée par Alcatel en l’an 2000 et fort d’un effectif de 1800 employés, Genesys destine son activité aux centres d’appels et à la gestion de la relation client.

Son chiffre d’affaires s’élève à 500 millions de dollars sur l’exercice 2010, si bien que certains analystes ont pour coutume de la qualifier de « pépite ».

A l’origine, l’appel d’offres du franco-américain Alcatel-Lucent portait sur sa division Entreprise dans son intégralité. Permira n’a toutefois manifesté d’intérêt que pour la composante Genesys.

Comme le pressentait le Financial Times dans son édition du 13 octobre, le montant de la transaction s’élève à 1,5 milliard de dollars, soit un peu plus d’un million d’euros.

En compétition avec d’autres grands noms des télécoms (entre autres, Cisco et Avaya), ce nouvel investisseur devient ainsi actionnaire majoritaire de Genesys à hauteur de 51% du capital, aux côtés notamment de Technology Cross Ventures.

Comme l’explique l’Agefi, Permira n’héritera toutefois d’aucune dette dans cette opération « debt free / cash free » dont la validation devrait intervenir aux alentours des fêtes de fin d’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur