Alcatel-Lucent convaincu par la pertinence de son recentrage sur la mobilité

4GCloudMobilité

Extension d’un accord avec Verizon Wireless aux Etats-Unis (3G-4G), accords-cadre avec trois opérateurs chinois…Alcatel-Lucent reprend quelques couleurs à l’occasion des résultats trimestriels.

Simultanément à la présentation de ses résultats trimestriels, Alcatel-Lucent a annoncé un contrat d’une valeur de 4 milliards de dollars sur quatre ans avec Verizon Wireless.

L’équipementier réseaux télécoms français va fournir à l’opérateur mobile américain une architecture d’extension de réseau mobile et de services 3G (CDMA) et des équipements destinés à concevoir son réseau 4G (LTE).

L’accord concerne une vaste proportion de son portefeuille de solutions réseaux (solutions de réseau mobile, transport et de backhauling IP, services professionnels et intégration de réseau).

Traditionnellement, Alcatel-Lucent est l’un des principaux fournisseurs d’infrastructures réseaux de Verizon Wireless.

L’opérateur mobile américain affiche déjà de grandes ambitions sur la 4G : d’ici la fin de l’année, il serait en mesure de couvrir 38 grandes villes avec l’accès Internet mobile très haut débit.

Parallèlement, à l’occasion de la visite en France du président Hu Jintao de la République populaire de Chine, Alcatel-Lucent a annoncé la signature de contrats-cadre avec les trois principaux opérateurs du pays (China Mobile, China Telecom et China Unicom) d’une valeur totale de 1,178 milliard d’euros.

“Il s’agit de fournir des solutions de réseaux et d’applications ainsi que des services d’intégration et de maintenance”, précise l’équipementier télécoms français.

Dans un entretien accordé vendredi aux Echos, Ben Verwaayen, Directeur général d’Alcatel-Lucent, se montre satisfait du recentrage de ses activités sur les réseaux et services mobiles : accès mobile, W-CDMA, CDMA, GSM.

“Les femtocells, ces petites cellules 3G que l’on peut placer dans les maisons ou à l’extérieur, sont en train de décoller : nous avons déjà signé 14 contrats dont 12 durant les trois derniers mois”, déclare le patron d’Alcatel-Lucent.

“De manière générale, les technologies éprouvées continuent à progresser, et les technologies de demain sont en plein essor à +23 % : le LTE, suivi par la fibre, l’optique de nouvelle génération… Tout cela va transformer Alcatel-Lucent en profondeur.”

Au cours du troisième trimestre 2010, Alcatel-Lucent a réalisé un chiffre d’affaires de 4,07 milliards d’euros (+10,5% par rapport à la même période l’année dernière).

Son résultat d’exploitation passe à 61 millions d’euros et le résultat net publié (part du groupe) se situe à 25 millions d’euros (lire en complément l’article de Silicon.fr en date du 4 novembre).

Alcatel-Lucent cède sa filiale dans les technologies du vide
On est loin du cœur d’activité d’Alcatel-Lucent et on comprend pourquoi l’équipementier se désengage. Le 3 novembre, le groupe de Ben Verwaayen a annoncé qu’il compter céder une filiale spécialisée dans les produits du vide au groupe allemand Pfeiffer Vacuum Technology (fabrication de pompes à vide, détecteurs de fuites, jauges à vide ainsi que des capteurs plasma commercialisés sous la marque Adixen). Prix d’achat réglé en cash : 200 millions d’euros sur une base “debt-free/cash-free” (situation de la société sans dettes ni liquidités). L’opération devrait être bouclée d’ici fin 2010. “Le périmètre de la transaction englobe le siège social d’Annecy ainsi que 13 filiales chargées des activités commerciales et de service pour les produits Adixen”, précise le communiqué.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur