Alcatel-Lucent : départ confirmé de Ben Verwaayen qui parle de “décision douloureuse”

Régulations
alcatel-lucent-demission-ben-verwaayen-succession

Le CEO ne souhaite pas que son mandat qui expire mi-2013 soit renouvelé. Les résultats financiers de 2012 sont plus mauvais que prévu.

Alcatel-Lucent recherche un nouveau patron.

Ben Verwaayen écarte l’idée de demander le renouvellement de son mandat de CEO d’Alcatel-Lucent.

Il a officiellement annoncé sa décision jeudi matin.

Il devrait quitter son poste le 7 mai prochain à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires de groupe d’équipements télécoms. Néanmoins, il pourrait rester en poste en attendant la nomination de son successeur.

Son départ survient dans un contexte difficile : marché sectoriel peu dynamique en Europe, restructuration chez Alcatel-Lucent (5490 chez Alcatel-Lucent, dont 1430 en France) et résultats financiers en berne avec une perte plus importante que prévu en 2012 : 1,37 milliards d’euros.

“Alors qu’en 2011, la firme affichait un bénéfice de 1,095 milliard d’euros. La chute est donc spectaculaire”, précise Silicon.fr.

“Je ne demanderai pas à ce que mon mandat de directeur général soit renouvelé. C’est évidemment une décision douloureuse mais qui est certainement bonne pour le groupe”, selon les éléments recueillis par Reuters.

“Alcatel-Lucent est une énorme partie de ma vie. Cela a donc été une décision difficile pour moi de ne pas briguer un nouveau mandat. Mais il est clair que le temps est venu pour le Conseil de chercher un nouveau leader pour mener l’entreprise vers le succès”, précise l’intéressé par communiqué.

“J’ai donc informé le Conseil que je ne souhaitais pas être réélu et que je travaillerai avec lui de manière transparente et totale jusqu’à la nomination de mon successeur.”

Cela doit être dur à avaler d’un point de vue individuel. Ben Verwaayen, d’origine néerlandaise, est un manager expérimenté qui connaît bien le secteur des télécoms (pour être passé chez BT auparavant).

Mais il n’a pas réussi son pari : transformer Alcatel-Lucent en “entreprise normale” (c’est-à-dire profitable) comme il l’avait souhaité en prenant les fonctions de CEO en septembre 2008.

Dans un communiqué, Philippe Camus, Président du conseil d’administration d’Alcatel-Lucent, précise que les candidatures internes et externes seront étudiées “en toute indépendance afin d’identifier son successeur.”

A lire également sur Silicon.fr : Alcatel-Lucent annonce 1,4 milliard d’euros de pertes et le départ de son DG  (07/02/13)

(Credit photo : © matthi – shutterstock)

Quiz : Connaissez-vous tous les secrets du Wi-Fi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur