Alcatel-Lucent Enterprise : l’état des lieux avant le plan Combes

Régulations
alcatel-lucent-enterprise-etat-lieux

Alcatel-Lucent Enterprise recense la plus grande base d’employés et de clients en France. Sa configuration va-t-elle changer avec Michel Combes ? Le nouveau DG du groupe présente un plan stratégique le 19 juin.

Que va devenir la branche entreprises d’Alcatel-Lucent sous la direction générale de Michel Combes ?

Un plan stratégique au niveau groupe pour redresser la barre des finances doit être présenté le 19 juin.

Mais le nouveau patron de l’équipementier télécoms (qui s’adresse aux opérateurs, aux entreprises et aux organisations publiques) a prévenu : “Il n’est plus question d’investir ou de gagner des marchés, mais de renoncer à des pans d’activités (….) Notre entreprise ne peut pas maintenir des contrats où nous perdons de l’argent ni certaines de nos positions géographiques quand nous n’arrivons pas à atteindre la taille critique.”

La rationalisation du périmètre d’activité va donc se poursuivre. Et on peut craindre une nouvelle vague de suppressions de postes.

Dans quelle mesure cette redéfinition du champ d’Alcatel-Lucent touchera le segment entreprise et sa gamme de produits (serveurs de communication , communications unifiées, téléphonie fixe et mobile, applications de mobilité, routeur, commutateur, optique…)?

C’est un sujet éludé lors de la convention clients d’Alcatel-Lucent Enterprise (Dynamic Tour) organisée à Paris mardi matin sur le thème du personal cloud.

Depuis plusieurs années, on annonce une potentielle cession d’activité mais, pour l’instant, on a juste assisté à des ventes par appartement.

Comme Genesys (centres d’appels et à la gestion de la relation client) cédé au fonds Permira en octobre 2011. Mais, juste auparavant, les médias évoquaient une vente en bloc

Sur le site corporate d’Alcatel-Lucent Enterprise, on apprend que la France accueille également la plus grande base d’employés et de clients.

A Colombes (Hauts-de-Seine), on trouve le siège social de la branche et une unité R&D (les autres sont situées à Illkirch et Sophia Antipolis).

“ALE” affiche un effectif de 2900 employés (la moitié se trouve dans l’Hexagone). Sachant qu’à fin 2012, le groupe Alcatel-Lucent dans son ensemble recense 72 000 collaborateurs.

Pour la distribution de ses solutions, ALE revendique 2200 partenaires internationaux.

Plus de 500 000 clients dans le monde ont choisi des solutions de communications et de réseau.

En France, une PME sur deux utiliserait une solution maison.

Mathhieu Destot, Vice-Président d’Alcatel-Lucent Enterprise, l’a rappelé dans son discours d’introduction du Dynamic Tour : le groupe occupe la place de “numéro un de la communication d’entreprise en France et en Europe” (face à des challengers comme Avaya) et “numéro 3 en infrastructure réseau” (face à des Cisco ou Orange Business Services).

Difficile d’avoir une idée claire du niveau de la profitabilité du business d’Alcatel-Lucent Enterprise en consultant la communication financière.

Les résultats spécifiques de la société sont noyés dans les consolidations globales au niveau groupe.

Petite mention pour le premier trimestre 2013 : “Dans notre activité Entreprise, la faiblesse de la téléphonie (voix) a été partiellement compensée par une croissance d’environ 5% des communications de données, où nous nous renforçons sur le marché des data centers. Nos innovations OpenTouch ont continué leur développement, 100 nouveaux clients ayant été rajoutés sur notre plateforme. “

Mais cela donne une image partielle de la réalité par segments de marché.

———————-

Quiz : Connaissez-vous la 4G ?

——————–

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright : Baloncici


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur