Alcatel-Lucent externalise son activité informatique auprès de HP

Cloud

HP et Alcatel-Lucent nouent un partenariat commercial : en plus de proposer des solutions communes, l’équipementier va transférer 1000 emplois chez le constructeur américain.

L’idée fixe de Ben Verwaayen, le DG d’Alcatel-Lucent : faire des économies. Avec l’aide de Hewlett-Packard, l’équipementier télécoms vient de trouver une nouvelle solution sous le couvert d’un partenariat. Afin de réduire ses coûts, Alcatel-Lucent va confier à HP une grande partie de la gestion de ses activités informatiques en transférant, d’ici à la fin de l’année,  près de 1 000 postes chez le constructeur américain. Par ce contrat d’externalisation, 500 emplois devraient être concernés aux Etats-Unis, et 425 en Europe, dont 205 en France.

A cet accord s’ajoute une alliance stratégique de plus grande envergure, qui prend la forme d’un vaste programme commercial qui s’étendra sur dix ans. Alcatel-Lucent et HP vont ainsi proposer conjointement des solutions informatiques et télécoms aux opérateurs et aux entreprises.

Si les modalités financières de l’accord n’ont pas été communiquées, Alcatel-Lucent précise toutefois, dans un communiqué, que cet partenariat commercial “pourrait générer des revenus de plusieurs milliards d’euros à la fois pour HP et Alcatel-Lucent sur une période de dix ans”. Ben Verwaayen a confié, dans un entretien au quotidien Les Echos, que le transfert de ses salariés ainsi que cette alliance stratégique pourrait lui permettre d’économiser “750 millions d’euros”.

Cet accord est aussi un moyen pour ces deux acteurs de participer activement au mouvement de convergence des solutions télécoms et informatiques qui se profile dans les entreprises. Alcatel-Lucent et HP mettent ainsi leur savoir-faire et leur portefeuille de produits  en commun afin de créer “une interface unique” pour “coordonner la transformation [des] infrastructures informatiques et télécoms” des entreprises clientes.

Ces deux géants de l’IT unissent donc leurs efforts alors qu’ils connaissent tous les deux depuis plusieurs mois d’importantes difficultés économiques. HP a annoncé un nouveau plan de restructuration, qui devrait aboutir à la suppression de 6 400 emplois et aussi toucher les employés d’EDS, racheté en mai 2008. L’équipementier télécoms n’est pas en reste : en décembre dernier, il a annoncé qu’il allait licencier 1 000 de ses  salariés et mettre fin à sa collaboration avec 5 000 sous-traitants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur