Alcatel-Lucent se déleste de ses parts dans Thales au profit de Dassault Aviation

Cloud

L’équipementier télécoms cède sa participation de 20,8% au groupe aéronautique pour un montant de 1,5 milliard de dollars.

Alcatel-Lucent ne veut plus perdre de temps pour se désengager des activités jugées non stratégiques. Une semaine après la présentation de son plan stratégique destiné à rétablir la rentabilité du groupe, l’équipementier télécoms annonce la cession de sa participation qu’il détenait dans Thales.

Ce n’est pas une grande surprise : les titres sont acquis par Dassault Aviation. Depuis au moins le mois de novembre, il est de notoriété publique que le groupe aéronautique manifestiat un vif intérêt à cette opération.

“La transaction se fera sur la base d’un prix de 38 euros par action, soit une valeur totale d’environ  1,57 milliard d’euros”, précise Alcatel Telecom, qui détenait jusqu’ici 20,8% du capital du groupe spécialisé dans l’électronique pour les secteurs de la défense et de l’aéronautique. Le dossier devrait être bouclé d’ici le printemps 2009.

Le groupe Dassault va consolider ses positions dans le groupe Thales. Dassault Aviation compte cumuler les 20,8% du capital obtenu via Alcatel-Lucent avec les 5,1% que la holding Groupe Industriel Marcel Dassault (GIMD) détient.  Il va se substituer à Alcatel-Lucent aux côtés de l’Etat comme actionnaire industriel de référence de Thales.

Cette recomposition du capital entre dans la perspective de la création d’un “pôle français de dimension mondiale dans le domaine des technologies stratégiques, de l’aéronautique et de l’espace, de la défense et de la sécurité”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur