Alcatel-Lucent va tirer un nouveau câble sous-marin entre l’Europe et l’Afrique

Mobilité

Ce vaste projet télécoms, supervisé par le consortium Wacs, reliera des pays d’Afrique méridionale, d’Afrique de l’Ouest et d’Europe.

En 2011, un nouveau réseau de câbles sous-marins de 14 000 kilomètres va relier l’Europe à l’Afrique. Un contrat, d’un montant  de “plusieurs centaines de millions de dollars“, vient d’être signé dans ce sens entre le consortium West Africa Cable System (WACS) et Alcatel-Lucent.

Le consortium compte onze acteurs du monde des télécommunications : Angola Telecom, Broadband Infraco, Cable & Wireless, MTN, Portugal Telecom, Sotelco, Tata Communications, Telecom Namibia, Telkom SA, Togo Telecom et Vodacom.

Ce nouveau canal sous-marin de communication à très grand débit (3,84 TerraBit/s a minima) reliera le Portugal à l’Afrique du Sud. Mais il sera également à la portée de nombreux autres pays africains  : République démocratique du Congo, Cameroun, Togo, Namibie, Ghana, Nigeria ou encore Côte d’Ivoire.

Ce nouveau réseau devrait également fournir une quantité de bande passante plus importante à “un prix de connexion au haut débit plus abordable” . Ce qui favorisera le développement d’applications dans le domaine de l’e-santé et l’e-éducation. A terme, il permettrait le déploiement d’une connexion optique, selon la division Réseaux sous-marins d’Alcatel-Lucent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur