Alcatel-Lucent voudrait retrouver “une situation normale” en 2011

Cloud

Les résultats financiers du groupe Alcatel-Lucent au premier semestre 2009 ne montrent guère d’éclaircies. Le plan de restructuration se poursuit.

Alcatel-Lucent a publié jeudi dernier ses premiers résultats financiers semestriels sous l’ère Ben Verwaayen, qui a pris les fonctions de directeur général de l’équipementier en réseaux télécoms en septembre 2008.

Il est difficile de percevoir une éclaircie dans les résultats du groupe en pleine restructuration. Petite consolation : l’apparition d’un résultat net de 14 millions d’euros au deuxième trimestre 2009 en raison notamment de la vente de la participation d’Alcatel-Lucent dans Thales (20,8%).

Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour assainir les comptes de la société. En comparant les données financières entre le premier semestre 2008 et le premier semestre 2009, on s’aperçoit que les principaux indicateurs restent en berne (voir tableau en bas d’article).

Néanmoins, Ben Verwaayen escompte un début de retour à la profitabilité courant 2010 avant de parvenir à une “situation normale” en 2011. “2009 est une année de transformation. Nous devons être à l’équilibre à la fin de l’année” et “construire les bases d’une année 2010 profitable”, commente le manager.

Rien que sur le deuxième trimestre 2009, le segment Opérateurs a enregistré une baisse à deux chiffres de ses revenus à cause de l’accès fixe, de la commutation et de l’optique terrestre.

Le chiffre d’affaires du segment de l’activité mobile est en baisse de l’ordre de 5 % mais Alcatel-Lucent note une “croissance soutenue” de l’activité W-CDMA (UMTS) et un “redressement” des revenus du CDMA (équivalent GSM aux Etats-Unis).

Les revenus du segment Entreprise ont continué à enregistrer une baisse à deux chiffres. Les volets “Logiciels Applicatifs” et “Services” sont en hausse de plus ou moins 5% respectivement. Par zones géographiques, Alcatel-Lucent estime que la Chine, l’Inde et la région Asie-Pacifique constituent des relais de croissance.

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur