Alerte au cheval de Troie sur les… Mac

Cloud

Intego, un éditeur de solution de sécurité pour les ordinateurs d’Apple, affirme avoir découvert une menace dans une copie piratée d’iWork ’09.

Même si la légende dit que les Mac n’ont pas besoin d’antivirus, les Mac détenus par les pirates du Web pourraient bien nécessiter une protection contre les malwares. La semaine dernière, Intego, l’éditeur de solutions de sécurité pour les ordinateurs Apple, a repéré un cheval de Troie dans un  fichier Bittorrent d’iWork ’09. La suite bureautique d’Apple a, en effet été piratée et distribuée gratuitement et illégalement à la communauté peer-to-peer quelques heures après sa sortie officielle.

Baptisé OSX.Trojan.iServices.A, le cheval de Troie infectant plusieurs copies du logiciel, s’installe sur le système dès que l’installation d’iWork est lancée par l’utilisateur. Il se place dans le répertoire /System/Library/StartupItems/iWorkServices et se connecte à un serveur distant via le Web. Il peut ainsi être contrôlé et exécuté les actions demandées par un hacker. Intego précise que le cheval de Troie pourrait même télécharger.

Au moment du déclenchement de l’alerte, Intego avait recensé 20 000 téléchargements du fichier infecté. Cela peut relancer en tout cas le débat sur le fait de savoir si les Mac ont besoin d’un antivirus ou non. En décembre dernier, Apple était resté prudent en tenant un double discours : assurant que ses ordinateurs n’avaient pas besoin de sécurité supplémentaire même si l’on n’est jamais trop protégé. “Aucun système ne peut être à 100% immunisé contre les menaces”, avait alors affirmé un porte-parole de la société. Surtout lorsqu’un utilisateur prend des risques volontairement…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur