Alerte keylogger – PC portables : Samsung hors de cause, GFI Security admet un faux positif

CloudMobilitéPortablesPoste de travailRisquesSécuritéSystèmes d'exploitation

Un “expert” en sécurité IT accusait Samsung d’avoir installé par défaut un logiciel espion dans ses portables. Fausse alerte. En fait, le problème venait de la solution anti-virus Vipre de GFI Security.

Samsung était suspecté de trimballer un keylogger dans une gamme de PC portables.

Mais GFI Security vient de révéler qu’il s’agit d’une fausse alerte de menace informatique de son anti-virus Vipre (“faux positif”)

Dans un premier article diffusé le 30 mars dans Network World (réactualisé depuis), un “expert en sécurité” Mohamed Hassan avait tiré la sonnette d’alarme : il a détecté un “outil logiciel espion enregistreur de frappe” (keylogger) sur un portable Samsung R Series puis a extrapolé que ce dispositif était installé par défaut sur toute la gamme hardware.

Des allégations démenties par Samsung qui a enclenché une enquête pour déterminer l’origine de l’alerte de sécurité.

Après enquête, il semblerait effectivement que le fabricant high-tech sud-coréen ne soit pas responsable.

Un éditeur de sécurité IT comme F-Secure (Finlande) considère que Mohamed Hassan aurait dû vérifier son diagnostic original sur l’existence d’un malware intégré dans les portables avant de taper sur Samsung.

Car le problème viendrait finalement de Vipre, l’outil anti-virus de GFI Security.

L’éditeur américain a présenté ses excuses et a reconnu que l’alerte correspondait à un faux positif.

Son outil avait tendance à signaler automatiquement la présence du keylogger StarLogger dans le répertoire SSL de Windows.

GFI Security est plus précis : l’origine de cette alerte qui n’avait pas lieu d’être serait localisée dans un répertoire pour Windows Live en langue slovène.

“Les faux positifs, cela arrive”, argue Alex Eckelberry, Directeur général de GFI Security dans une contribution blog en date du 31 mars. “C’est inévitable et, comme toutes les éditeurs anti-virus, nous fournissons des éfforts pour améliorer les systèmes de détection et réduire les cas de faux positifs.”

Vipre a fait l’objet d’une mise à jour pour régler le problème.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur