Alerte terroriste au Printemps : Citizenside n’a pas observé un flot d’images d’actu

Mobilité

Malgré une breaking news en plein coeur de Paris, le site de partage et de vente de photos-vidéos amateurs n’a pas été submergé de contributions.

Les internautes français sont-ils des grands chasseurs de scoops ? Malgré le développement de smartphones puissants et l’essor de la culture de l’upload pour diffuser l’information rapidement, la réponse n’est pas si évidente.

Mardi midi, l’actualité la plus chaude portait sur le dépôt dans le grand magasin parisien Le Printemps de cinq explosifs sans système de mise à feu. Aussitôt alertés, les forces de police ont bouclé le grand centre commercial pour trouver les engins terroristes.

Le genre d’évènement en plein coeur de Paris que des services comme Citizenside (ex-Scooplive) et ses “citoyens reporters” devraient aduler. Rappelons-en le concept initial : le service communautaire propose aux internautes témoins d’un fait d’actualité de vendre leurs vidéos et leurs photos aux médias du monde entier, contre une pris de commission.

Au dernier pointage, la plate-forme, dans laquelle l’AFP a pris une participation minoritaire fin 2007, recense 35 000 membres dont 5500 “contributeurs actifs”.

Manque d’émulation toutes plates-formes confondues

Pour le cas de l’alerte terroriste du Printemps, on reste vraiment sur sa faim. Seulement cinq photos de policiers bouclant le quartier en une sur Citizenside.com. Sur le service de partage de vidéos Dailymotion, c’est le néant complet mardi soir. Même topo sur la plate-forme Flickr pour les photos.

Etonnant ce manque d’émulation : un événement similaire en plein coeur de Londres aurait probablement provoqué un raz-de-marée de photos ou de vidéos prises sur le vif. La culture tabloïd connue pour sa chasse au scoop manque-t-elle en France ?

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur