Alexa : Amazon enrichit en permanence son assistant vocal

Mobilité
amazon-echo-enrichissement-fonctions

Amazon prête une attention particulière au développement de sa technologie vocale Alexa, qui alimente des produits phares comme Echo (assistant domestique connecté).

Amazon veut conserver le leadership dans le domaine des assistants vocaux. Si on prête l’attention à la firme de Jeff Bezos de développer un nouvel assistant Echo doté d’un écran tactile, il s’agit également d’améliorer la technologie d’assistance vocale Alexa.

C’est sur le front des « intents » (« intentions » en français ou s) qu’Amazon veut s’activer en priorité. Elles représentent l’épine dorsale d’Alexia puisqu’elles lui permettent de comprendre les requêtes de base des utilisateurs. Ces commandes sont actuellement classées suivant 15 catégories, les plus basiques étant « stop », « annuler », « aide », « oui » et « non ».

Amazon a déclaré à Backchannel que des centaines de nouvelles « intents », commandes et « slots » vont émerger dans les prochaines semaines. Avec un déploiement initial aux Etats-Unis (alors que les produits Echo qui ressemblent à une enceinte de salon sont également disponibles au Royaume-Uni et en Allemagne).

Les « slots » correspondent aux différents types de données qu’Alexa peut traiter, tels que la date, les nombres, les villes et l’heure.

Progressivement,  Alexa Skills Kit (package d’outils pour les développeurs) s’enrichit. Amazon accorde une certaine importance à la dimension de « skill » à interpréter comme une forme de fonctionnalité développée spécifiquement pour Alexa pour élargir les capacités d’exploitation.

Amazon est passé de 135 skills en janvier à 5000 actuellement. Cette progression irrésistible du nombre de skills témoigne d’une appétence certaine des développeurs pour Alexa et, par extension, du grand public pour l’assistant vocal d’Amazon.

Amazon désire également fluidifier les « conversations » tenues avec Alexa. A cet effet, l’assistant devrait être prochainement amélioré dans la compréhension des questions naturelles qui lui sont posées.

La compétition s’intensifie sur le front des assistants domestiques puisque Google a lancé l’enceinte connectée Google Home (exploitant Google Assistant) et qu’Apple plancherait sur son propre appareil (adossé à Siri).

(Crédit photo : @Amazon)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur