Alibaba : l’empire e-commerce part à la conquête du cloud

CloudE-commerceMarketing
resultats-alibaba-t2-2015
6 29

En croissance sur son coeur d’activité e-commerce, Alibaba veut se développer sur le cloud, qui ne pèse encore qu’une infime part du chiffre d’affaires sur le 2e trimestre 2015.

Lancement d’un programme de partenariat couvrant l’Amérique du Nord, l’Asie, l’Europe et le Moyen-Orient, alliance avec le premier éditeur de logiciels en Chine, allocation d’un milliard de dollars au développement commercial et technologique à l’international… Alibaba a donné, ces dernières semaines, plusieurs coups d’accélérateur sur son activité cloud.

Le groupe chinois revendique la première place sur son marché national, avec environ un million et demi de clients pour ses offres de services, de plate-forme et d’infrastructure, qui incluent des briques comme le stockage, le CDN et l’hébergement de bases de données.

Mais ce segment ne représente encore qu’une part infime de son chiffre d’affaires : 78 millions de dollars sur le 2e trimestre 2015, contre près de 3 milliards pour le commerce électronique, comme le laissent entrevoir les derniers résultats financiers (document PDF, 23 pages).

La croissance de la multinationale basée à Hangzhou est effectivement portée par son activité historique, notamment à travers les solutions marketing et les commissions associées à sa place de marché.

D’une année sur l’autre, le montant brut des transactions traitées sur la plate-forme augmente de 34 %, à 109 milliards de dollars, dont 60 milliards sur les appareils mobiles (+ 125 %), lesquels ont réuni, sur la période d’avril-juin, 307 millions d’utilisateurs actifs – se connectant au moins une fois par mois.

L’essentiel du CA lié au commerce électronique est encore réalisé en Chine : 2,695 milliards de dollars, contre 282 millions à l’international.

Des indicateurs en augmentation, mais qui ne suffisent pas à compenser le manque à gagner lié à la fermeture – sous la pression des régulateurs – du business des jeux et paris sportifs en ligne. En y ajoutant la scission de l’activité de prêt aux PME (transférée à Ant Financial), la hausse annuelle du CA ressort à 28 %, c’est-à-dire à son niveau le plus bas depuis plusieurs années (le bénéfice net ressort quant à lui en hausse de 30 %, à 1,532 milliard de dollars, soit 59 cents par action).

Une galaxie ancrée en Chine

La satisfaction provient du mobile, qui concentre à lui seul 1,288 milliard de dollars de chiffre d’affaires… bien que le canal soit plus difficile à rentabiliser que le desktop (le taux de monétisation en rapport à la valeur globale des marchandises vendues passe de 2,52 % à 2,33 % en un an).

On notera par ailleurs cette augmentation des dépenses d’exploitation, que ce soit en termes de R&D (523 millions de dollars) ou de commercial/marketing (361 millions). Sur ce dernier point, l’intégration du navigateur Internet UCWeb et des solutions de cartographie d’AutoNavi ont pesé lourd, au même titre que la promotion de services locaux, en lien avec un réseau logistique en pleine expansion.

Alibaba multiplie en effet les accords avec les transporteurs, les exploitants d’entrepôts et les points relais pour se rapprocher des consommateurs. La livraison en 24 heures est désormais proposée dans 41 villes ce Chine (la cinquantaine est prévue pour fin 2015).

Le concept a été décliné à Pékin et Shanghai avec les produits frais. Alibaba mise aussi sur son alliance avec Suning (rachat de 19,99 % du capital) pour développer la livraison expresse (en moins de 2 heures) de l’électroménager et des biens technologiques.

C’est sans compter l’augmentation des commissions reversées au partenaires affiliés et la hausse des coûts liés au développement d’un OS mobile ou encore de services TV en OTT. Ainsi que les efforts consentis pour donner aux marques internationales un accès au marché chinois via la plate-forme Tmall.

Alibaba explore aussi la dimension Web-to-Store, illustrée par la création, avec Ant Financial, d’une coentreprise baptisée Koubei. Ses services, accessibles via les applications mobiles Taobao et Alipay Wallet, visent à simplifier l’expérience client dans les restaurants, les pharmacies et les lieux de divertissement.

Crédit photo : 2nix Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur