Alibaba prend la main sur son réseau logistique Cainiao

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
alibaba-cainiao

Le groupe Alibaba prend le contrôle de Cainiao, entreprise de logistique qu’il avait cofondée en 2013. Comment interpréter cette manœuvre ?

Maillon fort de l’écosystème Cainiao, Alibaba en aura bientôt le contrôle.

Le groupe e-commerce possède actuellement 47 % du capital de cette coentreprise de logistique fondée en 2013 avec un consortium de firmes chinoises.

Il entend porter sa participation à 51 %, moyennant l’investissement de 5,3 milliards de yuans, soit un peu moins de 700 millions d’euros.

Sous réserve que la transaction soit bouclée dans le délai annoncé (au mois d’octobre), les prochains résultats financiers de Cainiao seront consolidés avec ceux d’Alibaba, au niveau du segment d’activité e-commerce.

Dans une enquête à quatre volets, le média asiatique ecommerceIQ a décortiqué la structure de ce réseau qui dit gérer 57 millions de livraisons par jour (objectif : 145 millions à l’horizon 2020), avec 70 transporteurs partenaires.

Chacun des membres fondateurs avait à l’origine un rôle bien défini : la construction des entrepôts pour le conglomérat Fosun ; leur exploitation pour le groupe Yintai ; le transport de longue distance pour la holding Forchn ; la gestion du « dernier kilomètre » pour STO Express, YTO Express, ZTO Express et Yun Da Express.

reseau-cainiao

L’architecte Alibaba

Au sommet de la pyramide, Alibaba fait office d’administrateur de la plate-forme, sous l’angle de l’analyse de données, de la définition de standards – tout particulièrement sur l’étiquetage – et de la mutualisation des ressources.

L’objectif établi en 2013 reste d’actualité : pouvoir livrer partout en Chine sous 24 heures. Mais il s’accompagne depuis peu d’une autre promesse : celle des 72 heures pour les livraisons à l’international* associées notamment à la marketplace Aliexpress.

Ayant historiquement choisi, contrairement à son concurrent Jingdong, de ne pas monter d’entrepôts et de flotte de livreurs en propre, Alibaba mise gros sur Cainiao. Il est prévu d’y injecter, sur cinq ans, 100 milliards de yuans (12,75 milliards d’euros), dans la lignée d’une levée de fonds d’un montant comparable emmenée l’an dernier par le fonds souverain de Singapour.

Le groupe présidé par Jack Ma disposera d’autant plus de marge de manœuvre qu’il va récupérer un quatrième siège sur les sept que compte le conseil d’administration de Cainiao.

* La stratégie d’expansion à l’international a récemment été illustrée par l’ouverture de canaux de vente directe en Indonésie, en Thaïlande et aux Philippines, après la prise de contrôle, au printemps 2016, de Lazada, start-up qui exploite des sites marchands sur place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur