Aliens contre Predator, mortel combat sur Mac !

Cloud

Sigourney Weaver s’en tapait une dizaine au petit-déjeuner, Arnold Schwarzenegger en boulottait un de temps en temps : Alien et Predator, les extra-terrestres les plus sanguinaires d’Hollywood, arrivent sur votre Mac, en version bêta pour le moment. Mais le débarquement complet des troupes est prévu sous peu, avant la fin de l’été si les étoiles sont alignées…

Souvenez-vous du Nostromo, ce bâtiment de transport intergalactique de minerai commandé par la très séduisante Sigourney Weaver. Lors d’une halte imprévue, son équipage embarque un extra-terrestre, l’Alien, qui n’a qu’une idée en tête : manger ! La suite, Aliens, faisait débarquer les marines au milieu d’un nid ! Un carnage ! Rappelez-vous maintenant de la jungle Nicaraguayenne? Arnold Schwarzenegger est chargé d’y libérer des membres de la CIA pris en otages par les guérilleros locaux. C’est sans compter un invité surprise : Predator, un autre extra-terrestre, venu là pour une chasse à l’homme, et qui s’empare de trophées fascinants : des crânes. Shakespearien ! Ces deux films mythiques (culte pour ce qui est d’Alien), ont donné lieu à toute une littérature. La bande dessinée s’est même emparée des deux espèces pour les faire s’affronter. Et elles se glissent désormais dans les ordinateurs, avec un peu de retard sur nos Mac. C’est l’éditeur MacPlay, un rescapé de la grande époque (voir édition du 8 novembre 2000), qui prépare la version carbonisée du jeu. Celui-ci fonctionnera donc sur toutes les machines tournant sous Mac OS 8.6 ou ultérieur, Mac OS X inclus.

Pour le moment, seule une bêta est en circulation sur le Web. Ce jeu d’arcade en 3D oppose des marines (américains, cela va sans dire, on en voit même certains coiffés de Stetson) aux deux autres espèces. Le joueur peut choisir de se mettre dans la peau de l’un ou l’autre de ces guerriers. En tant que Predator, votre rôle sera de sauver l’un des vôtres capturé par les humains, tout en rapportant le maximum de crânes possibles. Dans la peau d’un marine ? Votre camp de base est attaqué par une meute d’Aliens et de Predator qui ne veulent pas que du bien aux représentants de la race humaine. L’Alien enfin, devra évidemment éviter les balles perdues et avaler tout ce qu’il trouve sur son passage. Du fin, du très fin, oscillant entre les tactiques militaires et la boucherie sans os !

On s’y croirait !

Déjà, les quelques centaines de mètres de couloirs qu’il est possible de parcourir en tant que marines ne sont pas là pour vous rassurer : noir total, il convient de passer aux lunettes d’amplification de lumière pour pouvoir distinguer quelque chose dans le cloaque dans lequel vous vous engouffrez. On retrouve sans ambiguïté l’ambiance du Nostromo, dans ses pires moments : quand l’équipage en est réduit à parcourir les conduites du bâtiment pour éradiquer l’étranger. Même les sons caractéristiques des Aliens sont bien là pour vous faire suer à grosses gouttes. Le fusil d’assaut bien en main, dix mètres de couloir paraissent une éternité dans la lumière verte du système de vision nocturne. Même chose pour Predator. Comme dans le film, il est possible de modifier le type de vision et de se camoufler grâce à une technologie d’avant-garde. Quant à l’Alien, on s’y croirait : impossible de ne pas avoir l’impression de ramper le long des parois de boyaux plongés dans l’obscurité la plus terrifiante. De quoi cauchemarder pendant des semaines !

Aliens versus Predator – Gold Edition devrait être disponible sous peu. MacPlay annonce sa sortie pour l’été 2001. La bêta du jeu est déjà saisissante de réalisme. Le son stéréo paraît avoir été particulièrement travaillé. A sa sortie, le jeu nécessitera 64 Mo de mémoire vive, OpenGL installé et sans doute une excellente condition physique pour déjouer les pièges tendus par vos adversaires quand vous les affronterez en réseau ! Cette édition, qui sera disponible pour 24,99 dollars (27,5 euros) sur le site de MacPlay, peut déjà être précommandée (attention toutefois aux frais de ports internationaux, 15 dollars ou 16,51 euros). Abandonnez donc la salle de gym et passez directement au parcours du combattant si vous voulez vraiment en réchapper? Qui sait ? En plus de vous délester de près de 300 francs, MacPlay vous fera peut-être perdre du poids !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur