Allemagne : Google pourrait devoir rétribuer les sites d’information en ligne

Marketing
taxe - TST - financement - cinema - audiovisuel - opérateurs

Le conseil des ministres allemand a adopté un projet de loi stipulant que les moteurs de recherche, comme Google News, devront reverser une commission aux sites de presse en ligne dont ils indexent les articles.

Si Google parvient à générer des revenus grâce à des sites tiers, il est normal que ces sites en tirent eux aussi parti.

C’est du moins ce que pense l’Allemagne : le gouvernement allemand a en effet établi un projet de loi visant à davantage protéger de Google la propriété intellectuelle des éditeurs de presse sur Internet.

Ce projet de loi stipule en effet que les moteurs de recherche, dont Google, devront reverser à ces médias en ligne des commissions échange de l’indexation de leurs contenus sur Google news.

Adopté par le conseil des ministres en Allemagne, le texte prévoit l’instauration d’»une participation juste » « aux profits engrangés par les moteurs de recherche et des “agrégateurs d’informations » », rapporte l’AFP.

Ce projet de loi a notamment été mis sur pied à la demande de grands groupes de presse outre-Rhin, comme Axel Springer (Bild Zeintung, Die Welt,…) et Bertelsmann.

Reste à savoir sur quelle(s) base(s) seront rémunérées les médias en ligne dont les contenus sont indexés par des moteurs de recherche.

Une position forte donc prise par le gouvernement allemand, justifiée par Bernd Naumann, le ministre de la Culture, qui juge “inacceptable “ que des entreprises, dont le but est le profit, utilisent gratuitement et sans contrepartie des articles et des contenus publiés par des rédacteurs et des journalistes, afin d’engranger de nouveaux revenus.

Google, Yahoo ou encore Microsoft n’ont pas encore réagi à la présentation de ce projet de loi. Mais des voix discordantes se font déjà entendre en Allemagne.

A l’image des sociaux démocrates du SPD et des Verts, qui estiment que ce texte n’aiderait pas les éditeurs de presse en ligne en difficultés et que les rétributions consenties par les moteurs de recherche resteraient anecdotique.

 

 

Crédit image : Copyright Franck Boston-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur