Alliance for Open Media : la révolte des géants de l’IT pour libérer la vidéo

MarketingSocial Media
alliance-for-open-media
4 0

Trop de brevets et de royalties tuent la vidéo ? L’Alliance for Open Media, qui a le soutien de Google, Microsoft et Mozilla, cherche une alternative.

Amazon, Cisco, Google, Intel, Microsoft, Mozilla et Netflix…Sous l’étendard Alliance for Open Media, cette impressionnante coalition veut promouvoir des nouvelles technologies standardisées et ouvertes pour la vidéo sur Internet (comme les codecs pour la compression vidéo).

Actuellement, le H.264 constitue l’un des plus populaires formats de compression vidéo. Mais il est entouré de brevets essentiels commercialisés par la société américaine MPEG LA. Synonyme de royalties à verser pour son exploitation.

La situation ne va pas s’arranger avec le successeur escompté H.265.

A travers l’Alliance for Open Media, ses membres influents veulent proposer des formats de compression vidéo open source, accessibles sans paiement de royalties.

Certains d’entre eux sont déjà très actif en la matière : Google (qui propose le VP9 et met actuellement au point le VP10), Mozilla (qui travaille sur le projet Daala) et Cisco (qui a levé cet été le voile sur le codec Thor), rappelle Silicon.fr.

Même Microsoft s’est allié à la cause. Jusqu’ici, il s’était montré peu enclin à adopter des codecs vidéo libres au sein de ses navigateurs Web.

Mais les lignes bougent : sur fond de sortie de Windows 10, la firme de Redmond a accepté d’intégrer WebM dans son navigateur Internet nouvelle génération Edge.

Ce format de fichier vidéo HTML5, poussé par Google, est distribué sous une licence open source.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur