Alliance Microsoft-Qualcomm sur le sans fil

Cloud

Le géant du logiciel et le fournisseur d’équipement de téléphonie sans fil s’associent pour développer des services voix/données sur les réseaux des téléphones portables.

Microsoft et Qualcomm devraient annoncer la création d’une nouvelle société mardi prochain qui se placera en concurrence avec le consortium Symbian spécialisé dans les échanges voix/données sur des réseaux sans fil. Comme Symbian, la nouvelle société réfléchira aux différentes manières d’utiliser les organiseurs communicants et les téléphones portables pour offrir des services voix/données mobiles. La première année d’activité sera probablement consacrée à la recherche et les premières offres commerciales devraient être lancées en l’an 2000.

Symbian travaille pareillement à fusionner les téléphones portables de ses fondateurs (Nokia, Ericsson et Motorola) avec les organiseurs de Psion. Mais tandis que Symbian s’appuie sur Epoc, le système d’exploitation de Psion, Microsoft et Qualcomm utiliseront CE, la version allégée de Windows. Dans les deux cas, de nouvelles applications devraient voir le jour qui permettront de lire les mails et de naviguer sur le Web avec un simple téléphone portable.

De nombreuses voix s’élèvent déjà qui craignent que cet accord n’autorise Microsoft à imposer une fois de plus ses propres standards dans le monde de la téléphonie cellulaire comme il le fait dans le monde PC et comme il aimerait le faire dans le domaine des WebTV.

Le nouveau partenariat pourrait aussi signifier la fin d’un accord entre Qualcomm et 3Com au terme duquel le PalmPilot, le numéro un sur le marché des organiseurs, doit servir de base à un téléphone-organiseur connecté en permanence. Le produit dont la commercialisation est prévue pour le milieu de l’année prochaine ferait de 3Com un acteur incontournable sur le marché des téléphones intelligents. Un scénario incompatible avec les ambitions de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur