Allianz X : ce fonds corporate veut s’imposer dans l’AssurTech

EntrepriseLevées de fondsStart-up
peter-borchers-allianz-x
4 27 Donnez votre avis

Le groupe d’assurance Allianz érige un fonds d’investissement de plusieurs centaines de millions d’euros pour capter l’innovation disruptive.

Allianz va monter dans l’AssurTech à travers un fonds d’investissement corporate. Selon Les Echos, Oliver Bäte, P-DG  du groupe d’assurance, a présenté le dispositif lors d’une journée avec des investisseurs à Munich.

Allianz X disposera d’une dotation minimum de 430 millions d’euros pour investir dans des start-up évoluant dans le domaine de prédilection du groupe.

Ce véhicule de financement pourra venir en soutien des initiatives qui ont germé au sein d’Allianz mais il scrutera aussi les meilleurs projets de jeunes pousses repérées à l’extérieur.

Le concept Allianz X a émergé début octobre avec la nomination de Peter Borchers à la tête du fonds. Il a pris ses fonctions opérationnelles depuis le début du mois d’octobre.

Peter Borchers est présenté comme un expert dans l’incubation corporate et dans les relations à établir entre groupes et start-up.

Auparavant, il avait géré l’incubateur de Deutsche Telekom (T-Innovations) et créé une start-up (Everseven) autour d’une marketplace pour les freelancers dans le secteur des médias.

Les sphères de veille dans l’innovation sauce Allianz X sont déjà cadrées : blockchain, intelligence artificielle, réalité virtuelle, mobilité, santé, bien-être…

Allianz X est présenté comme l’un des piliers de la stratégie de transformation numérique du groupe.

Toujours selon Les Echos, une autre initiative sera à suivre avec intérêt à Munich : « l’usine digitale » qui a vocation à développer des idées de services en ligne dans le domaine de l’assurance en coopération poussée avec les clients.

Ce projet de fonds d’investissement corporate côté Allianz rappelle celui enclenché par le concurrent français AXA à travers le start-up studio KAMET doté d’une capacité initiale d’investissement de 100 millions d’euros.

Nous avions interviewé son instigateur Stéphane Guinet lors de la première session Viva Technology organisée début juillet à Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur