Allo-Media lève 8 millions d’euros: ce Cookie Vocal amplifie la relation client par téléphone

Business intelligenceCRMData-stockageEntrepriseLevées de fondsMarketing
allo-media-levee-fonds

Red River West (Artemis) et Serena Capital soutiennent Allo-Media et sa technologie qui fédère la voix, le marketing et la relation client pour le compte des marques.

En développant le Cookie Vocal, Allo-Media vient de boucler une levée de 8 millions d’euros auprès de Red River West (Artemis) et Serena Data Ventures (fonds Data et intelligence artificielle de Serena Capital).

Ce financement devrait permettre de doubler les effectifs techniques et R&D dans les deux prochaines années. L’équipe compte actuellement 22 personnes dont plus de la moitié est dédiée au développement d’algorithmes et à la recherche.

C’est donc un nouvel élan pour une start-up française dont la création par Romain Sambarino (CEO), Arnaud Dassier et François Aubry (business angels) remonte à 2011.

En matière de financement, elle avait déjà réalisé deux tours de table : 500 000 euros en 2014 notamment auprès de Kima Ventures (fonds de Xavier Niel) et 740 000 euros en 2015 avec l’appui de Bpifrance cette fois-ci.

Le Cookie Vocal breveté

Allo-Media a connu deux évolutions majeures au cours de son existence, précise Romain Sambarino dans un mail de précision transmis à la rédaction.

Sa première activité tournait autour de la création d’annuaires téléphoniques professionnels. Puis une deuxième activité basée sur un modèle à la performance avait été enclenchée en visant les artisans locaux (site Web + solution de tracking analysant les appels reçus par les pros + génération de leads).

Mais, après trois ans de R&D, Allo-Media repart sur une nouvelle piste orientée décisionnel marketing et relation client pour le compte des marques à partir d’octobre 2016 : le Cookie Vocal.

Une technologie propriétaire “plug and play”, qui repose sur trois briques : téléphonie, reconnaissance vocale et “analyse sémantique profonde à base d’intelligence artificielle”.

“Cette solution est la seule à analyser en live la conversation téléphonique des deux locuteurs et de permettre d’adapter les actions et les offres en fonction de ce que dit le client”, explique Romain Sambarino.

“Il s’agit de faire du téléconseiller un réel conseiller augmenté ou de recibler grâce au contenu de la conversation et non par la navigation.”

Le canal voix “bien plus complexe à analyser”

Au bout de dix mois de commercialisation, Allo-Media est en mesure d’aligner 12 références grands comptes, dont le Groupe Covéa (MAAF, MMA et GMF), Groupama, Allianz, SPB, Engie, Butagaz, Voyages-SNCF.com, Voyage Privé, Se Loger, Nextdoor et PSA.

Les recrues en R&D permettront d’avancer sur plusieurs volets : analyse en temps réel, création des interfaces de visualisation et extension linguistique pour une expansion internationale.

A l’heure des chatbots à gogo, la communication vocale a donc encore de l’avenir, selon Allo-Media.

“Nous avons toujours cru au téléphone et au travail sur les conversations orales et spontanées. Le canal voix est bien plus complexe et il n’existait pas de solutions satisfaisantes répondant aux attentes du marché”, évoque Romain Sambarino.

Les résultats financiers de la société technologique orientée data marketing ne sont pas communiqués.

(Crédit photo : @AlloMedia)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur