AlloCiné fait sa télé

Mobilité

Le site portail AlloCiné va lancer sa propre chaîne de télévision, allocine-tv.com. Au programme : des émissions originales, un annuaire des émissions mondiales, et des courts métrages originaux.

AlloCiné n’en finit pas de grandir. En plus du très riche contenu et des horaires de séances de son site, l’entreprise s’apprête à lancer AlloCiné TV, une chaîne de télévision consacrée au cinéma, diffusée exclusivement sur le web.”AlloCiné TV sera organisé autour de plusieurs axes”, nous explique Jean-David Blanc, PDG d’AlloCiné. Déjà connue des habitués du site, la collection de bandes annonces et d’extraits de films sera rangée dans la nouvelle entité sous le nom de “Médiathèque”.Plus novateur, AlloCiné TV proposera aussi tout un choix d’émissions originales, produites par AlloCiné TV elle même, mais également par Canal Web, qui s’impose de plus en plus comme un acteur majeur de la webvision française, et Réservoir Net, la division internet de Réservoir Prod, la société de production de Jean-Luc Delarue. “AlloCine TV dispose pour l’instant d’une trentaine de salariés, dont une quinzaine chargés du contenu éditorial”, explique Jean-David Blanc, qui rajoute que “l’équipe devrait s’élargir, jusqu’à atteindre une cinquantaine de personnes d’ici cinq à six mois.” Une équipe grâce à laquelle AlloCiné, installé sur les Champs-Elysées, prévoit de réaliser plus de reportages que d’entretiens ou de talkshows. Car ceux-ci “n’ont aucun sens sur le net. Nous recherchons une écriture audiovisuelle adaptée au web”, explique Jean-David Blanc.Le deuxième axe du site sera une sorte “d’agrégation de contenu, par des liens, qui sélectionneront les émissions les plus intéressantes dans le monde entier, un peu comme un annuaire”, précise Jean-David Blanc. Fil d’Ariane de cette sélection : le cinéma, bien sûr.Enfin, le dernier axe promet d’être le plus intéressant. Il sera une sorte de tribune libre de l’expression vidéo : “le public va pouvoir placer ses créations vidéos chez nous et les mettre à la disposition de tous”, explique Jean-David Blanc. Il verra notamment “les courts métrages qu’on ne sait jamais où regarder. Grâce à ce service, l’artiste pourra diffuser sa création”, continue-t-il. Interrogé sur une possibilité de rémunération pour les cinéastes qui lui proposeront leurs courts, Jean-David Blanc évoque l’opportunité d’être vu par tout le monde, dans le monde entier : “il faut considérer ce service comme les pages perso de la vidéo”, renchérit-il. Aux artistes de se prononcer… Ce service sera mis en place dans le premier trimestre 2000.La technologie employée pour la diffusion est pour l’instant celle de Real Networks, mais Jean-David Blanc explique qu’il est en discussion avec Microsoft pour son Media Player et Apple avec son QuickTime : “Nous nous orienterons finalement vers celui qui nous proposera la meilleure technologie, et le meilleur support de diffusion, comme par exemple qui nous placera dans les signets par défaut du lecteur”, explique Jean-David Blanc. Voilà qui nous changerait des très inutiles signets américains… Pourquoi de la diffusion directe, et pas de téléchargement ? “Nous voulons être une chaîne TV, et pas une vidéothèque. Notre optique est consumériste : on clique, on regarde, immédiatement”, répond Jean-David Blanc. Une diffusion en direct pour laquelle les serveurs streaming sont hébergés, pour l’instant aux Etats-Unis, “en attendant que nos discussions avec les éditeurs de logiciels serveurs nous permettent de trouver de nouveaux serveurs”. Des discussions que Jean-David Blanc mène en parallèle avec un nouveau tour de table. Et qui sait, avec une possible introduction en Bourse dans les mois à venir.Pour en savoir plus : le site d’AlloCiné TV


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur